Le groupe Gascogne se relance

Gascogne poursuit son redressement après que ses dirigeants aient tranchés dans le vif et engagés des investissements importants en 2015 pour redresser l’activité.

2 mn

La papeterie de Gascogne, à Mimizan (Landes), est un des grands sites industriels du groupe.
La papeterie de Gascogne, à Mimizan (Landes), est un des grands sites industriels du groupe. (Crédits : Gascogne)

Le groupe Gascogne (près de 2.000 salariés), à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), leader régional en activités bois, papier, sacs et matériaux flexibles (multicouches), a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 415,1 M€ M€ en 2015, en hausse de 1 % par rapport à 2014. Le groupe industriel landais, dont Dominique Coutière est le PDG, semble confirmer ainsi son redressement ou plutôt son retournement dans la bonne direction.

Le PDG, aux commandes de Gascogne depuis 2014, a tenu à se débarrasser ou à redimensionner les activités qui généraient des pertes, comme le charbon de bois ou les produits en châtaigniers. Gascogne bénéficie d'un programme d'investissement pluriannuel de 100 M€, dont le terme est fixé à 2017 et va bénéficier cette année des effets de plusieurs décisions, parmi lesquelles la mise en service de la chaudière biomasse de Mimizan (Landes), ce mois de mars, la modernisation l'été dernier de la sacherie de Nantes ou encore la mise en place de la cellule recherche et développement de la division emballage, à Dax.

La trésorerie consommée

Naturellement le niveau des investissements pèse sur la structure financière.

"Après une année 2014 marquée par des apports massifs de trésorerie avec la restructuration financière, le groupe est entré dans la phase active de son plan de retournement opérationnel. Près de 21 M€ d'investissements de retournement ont ainsi été effectués en 2015 afin de moderniser l'outil industriel et accroître la compétitivité du groupe", précise la direction, qui rappelle que ce reformatage est passé par un plan social dans la branche bois.

Les capitaux propres de Gascogne se sont renforcés en 2015, à 94,4 M€ (contre 85,6 M€ en 2014) tandis que l'endettement net a fait un bond en avant, à 96 M€ contre 60,7 M€ l'année précédente. Le groupe, qui avait réalisé un résultat net de 7,2 M€ au 1er semestre 2015, finit l'année avec un bénéfice net de 7,1 M€ (contre un résultat net négatif de 5,7 M€ en 2015).

Gascogne vit une séquence de relance gourmande en capitaux et le financement des opérations de retournement, couplé à une hausse des besoins en fonds propres -pour assurer la reprise-, se solde la combustion de la trésorerie : d'un montant de 27,6 M€ fin 2014, cette dernière diminue de 26,3 M€ en 2015. Le chiffre d'affaires est en hausse dans trois branches sur quatre : bois (74 M€), papier (106,8 M€), sacs (110,7 M€, et en très légère baisse dans les flexibles, à 123,6 M€. Le redressement du groupe landais, qui a frôlé la catastrophe jusqu'à 2014, se poursuit.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.