A Bordeaux, le préfet Pierre Dartout propose une date à Ford

 |   |  322  mots
Ford Aquitaine Industries, seule usine étrangère à avoir fabriqué des boîtes de vitesses automatiques pour les Etats-Unis
Ford Aquitaine Industries, seule usine étrangère à avoir fabriqué des boîtes de vitesses automatiques pour les Etats-Unis (Crédits : Pascal Rabiller)
Le préfet de la région Aquitaine, Pierre Dartout, a reçu, ce vendredi 10 juillet au matin, une délégation de syndicalistes de Ford Aquitaine Industries (FAI), à Blanquefort (Gironde).

En leur annonçant que la prochaine réunion du comité de suivi consacré à FAI aurait lieu le lundi 7 septembre, le préfet a dû mettre du baume au cœur des syndicalistes. Ce comité de suivi, qui réunit les élus des collectivités concernées par l'activité de FAI, les représentants de l'Etat, de FAI et Ford Europe, ainsi que des syndicalistes est l'instance où se traitent les grandes questions concernant la filiale girondine de Ford.

Depuis des mois les représentants du personnel de FAI sont dans l'attente d'une nouvelle réunion du comité de suivi dédié à leur entreprise, se plaignant de l'indifférence des pouvoirs publics et des élus. Le comité d'entreprise de FAI et la CGT ont récemment poursuivi la direction de FAI au tribunal de grande instance de Bordeaux, l'accusant de ne pas maintenir comme il était prévu les 1.000 équivalents temps plein à durée indéterminée dans l'usine. Une manière pour eux de tirer publiquement la sonnette d'alarme.


Rencontre des syndicats après la direction


Le préfet a reçu les représentants du personnel de FAI à raison de deux personnes par syndicat : FO, CFTC, CFE-CGC, CGT, ainsi que le secrétaire (CGT) du comité d'entreprise (CE), et l'expert du cabinet Secafi, qui suit ce dossier pour le CE. Selon la CGT, le préfet de Région a confirmé qu'il était "très attentif" à la situation de l'emploi, "très attaché au dialogue, à la coopération avec les syndicats" et "avec la direction (de FAI -NDLR) que nous avons déjà rencontrée".

La volonté du préfet d'aider les entreprises à "être plus compétitives" n'a pas soulevé d'enthousiasme à la CGT. Les services de la préfecture de Région devraient ainsi contacter les élus de la Région, du Département, de la Métropole, de la mairie de Blanquefort, ainsi que les dirigeants de Ford Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :