La Caisse des dépôts lance la construction de son nouveau site bordelais

 |   |  416  mots
L'ensemble s'étendra sur 27.000 m2
L'ensemble s'étendra sur 27.000 m2 (Crédits : Caisse des dépôts / Kaufman & Broad / DVVD et Auer Weber)
Réalisé par Kaufman & Broad, l'ensemble de bâtiments s'étendra sur 27.000 m2. La Caisse des dépôts a posé hier la première pierre de son futur établissement bordelais. Il est destiné à accueillir près de 1.200 salariés à quelques centaines de mètres de la gare Saint-Jean sur la ZAC Amédée Saint-Germain.

Peu le savent mais Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts, l'a rappelé lors de la pose de la première pierre : depuis Bordeaux, les équipes de la Caisse des dépôts assurent "la gestion des retraites et de la formation d'un Français sur cinq". Ce centre de compétences est aussi "celui qui a fabriqué l'application mobile Mon Compte formation" lancée il y a quelques jours par la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Jusqu'à présent, ces services étaient installés dans des locaux vieillots dans le quartier excentré de Bordeaux-Lac. D'ici 2022, ils devraient s'installer dans un ensemble de bâtiments flambant neufs dont la première pierre a été posée jeudi 28 novembre.

Le nouveau siège sera au cœur de la ZAC Amédée Saint-Germain, à proximité immédiate de la gare Saint-Jean. Cet investissement s'inscrit donc dans le cadre de l'opération d'intérêt national Bordeaux Euratlantique. "Le choix de ce lieu n'est pas un hasard. La Caisse des dépôts est aussi un aménageur et il était donc naturel pour nous de contribuer à la naissance du quartier Amédée Saint-Germain", a poursuivi Eric Lombard.

Le programme, conçu par les cabinets d'architecture DVVD et Auer Weber Kaufman & Broad, sera réalisé par Kaufman & Broad, dont le PDG Nordine Hachemi était également présent. Kaufman et la CDC se connaissent bien puisque le second est le client n°1 du premier. Les deux partenaires ont notamment travaillé sur le siège de CDC Habitat à Paris. Kaufman & Broad a promis un ensemble né à côté des rails "qui fera la liaison entre le monde du fer et la ville", "avec des volumes non écrasants et beaucoup de transparence".

Le programme annonce se déployer sur 27.000 m2 comprenant également un restaurant d'entreprise avec terrasse, une salle polyvalente, 65 m2 de murs végétaux, 80 m2 de locaux pour les vélos... ainsi qu'un revêtement de façade rappelant la pierre blonde utilisée à Bordeaux. Il devrait également être à énergie positive, donc produire plus d'énergie qu'il n'en consomme. La livraison est programmée pour février 2022 et la CDC envisage un déménagement dans le courant du printemps ou de l'été. Elle n'occupera a priori pas l'intégralité des bureaux, une réserve sera conservée et pourrait être louée... à moins que les missions du site bordelais n'évoluent et s'étoffent d'ici là.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2019 à 16:05 :
Une livraison prévue en février 2020 pour une première pierre posée en décembre 2019... petit soucis de dates je crois :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :