A Bordeaux, le promoteur immobilier Idéal Groupe lève 11 M€

 |   |  511  mots
Pierre Vital et Edouard Myon
Pierre Vital et Edouard Myon (Crédits : J. Philippe Déjean)
Idéal Groupe avait besoin de carburant pour faire face à une accélération d’activité qui ne s’est pas démentie depuis la création de l’entreprise en 2011. Attaque des marchés franciliens et nantais, mais aussi rhône-alpin, digitalisation figurent à son programme.

Le groupe immobilier bordelais Idéal Groupe, cofondé il y a huit ans par Edouard Myon et Pierre Vital (également président de l'Observatoire de l'immobilier du Sud-Ouest : Oiso), tous deux codirigeants, n'en finit pas de faire des étincelles et annonce une levée de fonds de 11 M€ auprès de LaTricogne Capital. Cette société de gestion de fortune contrôlée par la famille Dumont prend ainsi une part de capital d'Idéal Groupe qu'Edouard Myon a préféré ne pas préciser dans l'immédiat à La Tribune. L'opération a été montée par la banque Edmond de Rothschild. Cette levée de fonds conditionne l'atteinte de plusieurs objectifs dont le premier est directement lié à la trajectoire de l'entreprise.

"Nous poussons 240 M€ de chiffre d'affaires, ce qui nous oblige à nous donner de nouveaux moyens d'action" résume Edouard Myon.

Pour rappel Idéal Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 100 M€ en 2017, année où les deux associés ont investi 2,5 M dans le déménagement à l'intérieur de Bordeaux. Le groupe visait la signature de 1.300 logements en 2018. Avec cette levée de fonds les objectifs s'inscrivent naturellement à la hausse avec 3.000 logements dans le viseur d'ici 2023.

Yacht Solutions Bordeaux

Bordeaux (les Bassins à flot sur notre photo) reste le point d'ancrage d'Idéal Groupe.

LaTricogne Capital, le partenaire qui était attendu

Idéal Groupe intervient aussi bien dans les programmes immobiliers généralistes, pour les particuliers, que sur des projets ciblés immobilier d'entreprise, en particulier le tertiaire. Des opérations qui s'attaquent aussi bien au neuf qu'à la réhabilitation. Tout en restant très ancré à Bordeaux Métropole, où il a démarré en 2011 rue Hustin, Idéal Groupe prend garde à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, même s'il est doré sur tranche comme le marché immobilier bordelais. C'est ainsi que ce promoteur immobilier, après avoir commencé à s'intéresser à la Côte basque, s'est attaqué au marché francilien et qu'il s'intéresse depuis plusieurs mois à celui de Nantes.

"Nous voulions un partenaire financier solide pour continuer notre développement, que ce soit pour assurer notre développement sur le marché immobilier et notre passage au digital. Nous allons ouvrir une agence à Nantes, où nous avons gagné un important concours, et renforcer nos positions en Ile-de-France", éclaire Edouard Myon.

Au total Idéal Groupe devrait recruter 30 à 40 personnes dans l'année qui vient mais pas forcément au port de la Lune, où il offre à sa clientèle un service de conseil très élaboré, qui s'appuie en particulier sur une boutique dédiée cours de Verdun.

"Notre développement est très fort en Ile-de-France et nous avons de gros projets, dont nous ne pouvons pas encore parler, à Bordeaux Métropole. Nous misons aussi beaucoup d'espoirs quant à notre développement dans la région Rhône-Alpes. Nous allons aller à Annecy mais aussi Toulouse", détaille Edouard Myon.

En 2018, le groupe bordelais a pris pied à Lyon. Avec ces nouveaux moyens il ne devrait pas rater beaucoup de marchés prometteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :