Le Bordelais Michel Ohayon nouveau patron de 22 Galeries Lafayette

 |   |  530  mots
Aperçu de la coupole des Galeries Lafayette Haussmann, à Paris, vaisseau amiral de l'enseigne.
Aperçu de la coupole des Galeries Lafayette Haussmann, à Paris, vaisseau amiral de l'enseigne. (Crédits : DR-Galeries Lafayette)
Le spécialiste bordelais de l’immobilier commercial, Michel Ohayon, va reprendre les fonds de commerce et les murs de 22 magasins Galeries Lafayette en région, tout en conservant l’enseigne.

Ce mardi 6 février la direction des Galeries Lafayette, à Paris, annonce son intention de céder 22 de ses magasins de son réseau français régional à la Financière immobilière bordelaise (FIB), fondée et dirigée par Michel Ohayon. Un opérateur bordelais d'envergure internationale désormais reconnu pour son expertise dans l'immobilier commercial.

Michel Ohayon, qui s'est diversifié depuis dans les hôtels de luxe et même le vin, avec la prise de contrôle en février 2017 du Château Trianon, un grand cru de Saint-Emilion dont il a racheté la majorité des parts à l'investisseur chinois An Enda, notamment propriétaire de la Jin Sha Winery et du Château Kinshab, en Mongolie intérieure (Chine Populaire), prend un nouveau virage. La transaction ne sera finalisée qu'au deuxième semestre 2018 mais les Galeries Lafayette entendent bien réaliser une opération globale, comprenant la cession à la FIB des fonds de commerce et des murs, tout en conservant leur enseigne. Le communiqué des Galeries Lafayette, fait au conditionnel, est sans ambiguïté.

8 magasins sur les 22 sont en Nouvelle-Aquitaine

"Le projet de nouvelle organisation annoncé aujourd'hui marquerait une étape supplémentaire... en proposant un mode d'exploitation permettant de gagner en agilité et de s'appuyer sur un partenaire engagé et compétent - fort d'un savoir-faire historique dans les aménagements et l'immobilier commercial des cœurs de villes français - pour redonner aux magasins concernés une dynamique commerciale locale d'envergure" déroule ainsi le groupe parisien.

Sur ces 22 magasins de taille moyenne appelés à passer sous le contrôle de la FIB, 8 se trouvent en Nouvelle-Aquitaine, à Agen (Lot-et-Garonne), Angoulême (Charente), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Dax (Landes), La Rochelle (Charente-Maritime), Libourne (Gironde), Niort (Deux-Sèvres) et Saintes (Charente-Maritime). A l'issue de cette cession, le groupe Galeries Lafayette exploitera 28 magasins de la marque en propre et 27 en affiliation.

Galeries Lafayette précise bien que cette opération, qui est soumise à la consultation des instances représentatives du personnel, sera sans conséquence pour les 900 salariés concernés, le groupe s'engageant à garantir "le maintien de la majorité des conditions et avantages sociaux dont ces derniers bénéficient à date". Pour preuve de l'innocuité de cette cession, la direction de Galeries Lafayette souligne que cinq magasins font déjà l'objet d'une affiliation de ce type, dont celui de Langon, en sud Gironde. La cession de ces 22 magasins s'inscrit dans la dernière phase du plan "Ambitions 2020" des Galeries Lafayette.

Ancien étudiant maître-nageur de la plage du Truc Vert à Lège Cap Ferret, Michel Ohayon a débuté sa carrière à 23 ans dans le commerce de vêtements avant de devenir un des acteurs les plus dynamiques en France de l'immobilier commercial et hôtelier en tirant, avec audace, profit de la crise immobilière de le début des années 90. Depuis, il a bâti un véritable empire dont le siège social est toujours installé à Bordeaux. Michel Ohayon est notamment propriétaire du palace l'Intercontinental Bordeaux-Le Grand Hôtel, du Waldorf Astoria Trianon à Versailles, et depuis mai 2016 du Sheraton à Roissy, un 4 étoiles de 250 chambres.

Michel Ohayon

Michel Ohayon (crédit photo Agence Appa)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :