Immobilier, 50 logements en construction près de Bordeaux

 |  | 360 mots
Vue du programme à livrer en 2017
Vue du programme à livrer en 2017 (Crédits : DR)
La pose de la première pierre du programme "Le Clos de la Treille", le 1er avril à Saint-Loubès (Gironde), marque le démarrage des travaux de construction d’un ensemble immobilier porté par le Département, avec le bailleur social Domofrance.


Cette opération centrée sur l'habitat social représente un investissement de 5,2 M€. La pose de la première pierre a mobilisé les financiers de l'opération : le président (PS) du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze et deux vice-présidentes du Département : Martine Jardiné, également présidente de Gironde Habitat et Denise Greslard-Nédélec, en charge de la politique de l'insertion, Pierre Dartout, préfet de la Gironde et de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, Pierre Durand, maire de Saint-Loubès et Norbert Hieramente, président de Domofrance.

Le programme "Le Clos de la Treille", qui se déploie sur 3.587 m2 de surface habitable, se compose de 50 logements, dont 35 en locatif social (70 % de la surface habitable) et 15 en accession sociale (30 %). Seuls les logements en locatif social font l'objet d'une aide financière publique.

Rôle central du Département

Ces logements en locatif social se répartissent dans le programme en 28 maisons : 16 T3, 10 T4, 2 T5 en collectif, et 7 T2. En accession sociale, le programme propose 15 maisons (9 T3, 6 T4). Dans ce cadre, le prix moyen d'une maison T3 est de 192.000 € (TVA 20 %) et de 169.000 € en prêt social location accession (PSLA), avec une TVA à 5,5 %. Le Conseil départemental de la Gironde intervient financièrement dans ce programme de deux façons. Tout d'abord dans le cadre des aides à la pierre, à hauteur de 71.500 € pour les 11 PLAI (prêt locatif aidé d'intégration) de l'opération, avec aussi une subvention de 22.000 € au titre de la surcharge foncière. Le Département apporte ensuite une subvention globale de 109.500 € au programme, pour les PLAI et les prêts sociaux en location accession (Plus), ainsi qu'une caution de garantie qui couvre 100 % des emprunts, pour un montant de 4,2 M€. L'Etat intervient de son côté à hauteur de 93.500 €, devant la Ville de Saint-Loubès (35.000 €) et Action Logement (22.000 €).

Domofrance apporte également de son côté 595.621 € en fonds propres (405.290 €) et autofinancement (190.331 €). Ce montage est complété par un emprunt de 135.000 € avec Aliance Territoires, groupe présidé par Norbert Hieramente, maison-mère de Domofrance, et de 4,2 M€ auprès du groupe Caisse des dépôts. La livraison du programme est prévue en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :