Bordeaux Euratlantique choisit "Noé", plateforme mutualisée de chantiers

 |   |  337  mots
L’opération d’intérêt national Bordeaux Euratlanique doit permettre de construire jusqu'à 2,5 millions de m2 répartis entre logements, bureaux, commerces et services publics sur 738 hectares à Bordeaux, Bègles et Floirac, de part et d'autre de la Garonne.
L’opération d’intérêt national Bordeaux Euratlanique doit permettre de construire jusqu'à 2,5 millions de m2 répartis entre logements, bureaux, commerces et services publics sur 738 hectares à Bordeaux, Bègles et Floirac, de part et d'autre de la Garonne. (Crédits : Bordeaux-Euratlantique)
Bordeaux Euratlantique a choisi le projet Noé pour créer d’ici à octobre 2016 une plateforme de services mutualisés pour les chantiers. L’objectif est de minimiser l’impact et les nuisances de ces chantiers qui vont se multiplier sur les deux rives de la Garonne.

Bordeaux Euratlantique a présenté ce matin au Mipim, marché international de l'immobilier, qui se tient jusqu'au 18 mars à Cannes, le projet "Noé", retenu pour créer sur son périmètre une plateforme de services mutualisés pour les chantiers. Cinq partenaires principaux y sont associés : Eiffage, Suez, Keolis, Effia et Engie Cofely Ineo.
Objectif : mettre à disposition des entreprises de construction une plateforme proposant un très large panel de services : base vie, déchetterie de chantiers, gestion des terres excavées et des terres polluées, parking, transport des personnels à partir de la base vie vers les chantiers, stockage et transport de matériaux, centre RH spécialisé dans les métiers du bâtiment pour répondre aux besoins en termes d'insertion, de formation, de sécurité et de prévention, plateforme numérique de traitement des informations, food truck...

Une première en termes de mutualisation de services

La plateforme vise à minimiser l'impact et les nuisances des chantiers, à garantir une ville fluide, apaisée et accessible malgré les travaux, à être source de gains environnementaux et économiques pour les entreprises de construction ainsi que pour le territoire. Le site est engagé pour un territoire bas carbone : le recours au bois est prévu pour la construction de la base vie ; une attention particulière sera portée à la réduction et à l'optimisation de tous les flux ; la plateforme offrira du service en circuit court, mutualisant les biens et les transports.
Cette plateforme, qui est présentée comme une innovation d'usage, est une première en termes de mutualisation de services. Elle intègrera des outils connectés par la technologie NFC, développés par la startup bordelaise NFC Interactive, dont bénéficieront ses usagers pour des services de reporting, de paiement et de sécurisation par exemple.
Elle se déclinera sur chaque rive de la Garonne : la plateforme Joliot-Curie sur la rive droite et la plateforme Armagnac sur la rive gauche. La mise en service est prévue pour octobre 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2017 à 10:15 :
pourquoi ne pas parler de noe rive droite merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :