Bordeaux/Bassins à flot : l’école Bernom retarde sa rentrée à La Fabrique

 |   |  535  mots
Débuts un peu difficiles pour l'immeuble tertiaire La Fabrique, quartier des Bassins à flot à Bordeaux
Débuts un peu difficiles pour l'immeuble tertiaire La Fabrique, quartier des Bassins à flot à Bordeaux (Crédits : Appa)
L’immeuble flambant neuf La Fabrique du quartier des Bassins à flot, ne pourra pas accueillir le campus Bernom et ses élèves lundi prochain. La commission communale de sécurité qui a audité le site ce matin a émis un avis défavorable. Le groupe d'écoles se dit cependant capable de corriger les points qui lui permettront de décrocher, dès la semaine prochaine, un avis favorable. Reste que La Fabrique, semble, pour le moment, avoir du mal à faire le bonheur des entreprises qui s'y installent. Explications.

Lundi prochain, les écoles du groupe Bernom Talis Formation devaient faire leur rentrée dans le bâtiment La Fabrique situé au cœur du programme immobilier des Bassin à flot.
Devait, car il faudra encore attendre quelques jours.
La commission communale de sécurité qui passait ce matin pour contrôler et autoriser l'école à accueillir les étudiants, a quitté les lieux sans accorder l'autorisation tant attendue par Bernom.
Cette commission, dixit la mairie de Bordeaux, a relevé un accès pour les pompiers qui n'est pas conforme, un défaut de formation du personnel d'accueil aux consignes de sécurité, et noté aussi l'absence d'une ligne téléphonique fixe.
Désormais  donc, le groupe Bernom a quelques jours pour corriger les manquements constatés par la commission.

Bernom sort son "plan B"

Le chantier est loin d'être insurmontable et les problèmes sont mineurs selon la mairie de Bordeaux, mais la rentrée, dans ce qui constituera le nouveau campus du groupe Bernom - Talis Formation à Bordeaux, est donc retardée.
Interrogé par la rédaction de La Tribune - Objectif Aquitaine, Serge Marcillaud, fondateur et dirigeant du groupe Bernom-Talis, est rassurant.
"Nous ne sommes pas tout à fait d'accord avec les conclusions de la commission... Pour ce qui est de l'accès non réglementaire pour les pompiers nous ne pouvons rien faire, c'est de la voirie uniquement. Nous allons corriger dans les jours qui viennent les points qui nous ont valu un refus d'autorisation d'ouverture. Pour la rentrée, nous avons une solution transitoire ; grâce à un accord avec notre ancien propriétaire nous serons en capacité d'accueillir les élèves et les 100 professeurs dès lundi dans les locaux de la rue de Marseille. Notre installation à La Fabrique n'est qu'une question de jours, je peux vous l'assurer".

La société Libcast connaît aussi une rentrée difficile à La Fabrique

En attendant, dans cet immeuble (près de 4.000 m2 sur 6 étages) "La Fabrique", dessiné par Christian de Portzamparc et réalisé par Bouygues Immobilier, une autre société connaît une "rentrée" pénible : Libcast (10 salariés) occupe depuis juillet le quatrième étage de La Fabrique. Son cofondateur et dirigeant Cédric Montet le regrette un peu.
"La mairie nous a fortement encouragé à prendre place dans ce bâtiment présenté comme étant dévolu à l'accueil d'entreprises au secteur numérique, comme la nôtre...  Hélas, il s'avère qu'il n'est pas équipé en fibre optique ! Notre débit Internet est plus faible que celui des box de nos maisons... La mairie, Bouygues immobilier, Orange... ont tous été interrogés, mais à ce jour nous n'arrivons pas à faire solutionner cela."
Une "douche froide" technologique pénalisante pour l'activité au quotidien de cette startup spécialisée dans la mise au point de solutions d'hébergement, de gestion et de diffusion de vidéos qui se double, malheureusement, d'une vraie douche froide. "Lorsqu'il pleut, une partie de l'eau du toit s'infiltre jusque dans nos bureaux... Nous savons que nous essuyons les plâtres en venant très tôt nous installer dans le quartier, mais là, c'est un peu trop pour notre petite société", soupire Cédric Montet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2015 à 9:54 :
La Mairie agent commercial des promoteurs immobilier au péril des start-up?? Quelle honte !
a écrit le 05/09/2015 à 9:54 :
La Mairie agent commercial des promoteurs immobilier au péril des start-up?? Quelle honte !
a écrit le 05/09/2015 à 6:37 :
Manque de place certainement mais Bernom au Parc Bordelais ça avait plus de gueule que ce playmobile dans ce quartier qui sera toujours crado
a écrit le 04/09/2015 à 17:07 :
Des archis réputés, des projeteurs, des bureaux d'études, des économistes de la construction,... tout ça pour ça !....
Scandaleux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :