Otonomy Aviation lève 2,35 M€ pour grandir encore

 |   |  534  mots
Guillaume Daudon, fondateur et dirigeant d'Otonomy Aviation qui produit notamment des caméras haute définition et très haute définition
Guillaume Daudon, fondateur et dirigeant d'Otonomy Aviation qui produit notamment des caméras haute définition et très haute définition (Crédits : Otonomy Aviation)
Equipementier aéronautique de rang 1, Otonomy Aviation conçoit et produit depuis Mérignac des caméras haute définition pour l'aviation d'affaires. La pépite de 30 personnes s'adresse à un marché de niche à multiples facettes et s'apprête à embaucher, investir dans des locaux deux fois plus grands, et vient de réorganiser son capital en levant 2,35 M€. Son dirigeant et fondateur Guillaume Daudon précise pour La Tribune sa stratégie.

Née en 2007 à Mérignac, proche de l'aéroport bordelais et des donneurs d'ordre de l'aéronautique (Dassault notamment), Otonomy Aviation vient de franchir une étape importante en réorganisant son capital avec trois fonds d'investissement, Ouest Croissance, Expanso Capital (créé par la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes) et Sofimac Régions, cette dernière étant présente depuis la phase d'amorçage de la société en 2009. L'opération, à hauteur de 2,35 M€, permet aussi à son dirigeant fondateur Guillaume Daudon de redevenir majoritaire au capital. "Quand j'observe mes coreligionnaires, ce n'est pas forcément très courant mais j'aime bien l'idée de l'entreprise patrimoniale", sourit-il. Quant aux trois fonds, ils se rejoignent sur l'idée de doter l'entreprise de moyens supplémentaires pour l'aider à franchir un cap en signant de nouveaux contrats grands comptes sans stopper ses efforts de R&D.

La PME est déjà référencée comme un équipementier de rang 1 pour ses caméras HD. Plus précisément des "systèmes optroniques haute définition (caméras, calculateurs, capteurs) dédiés à l'aviation d'affaires". La PME, qui a également un pied aux Etats-Unis, travaille notamment pour Dassault Aviation, Gulfstream Aerospace, et vient de signer un nouveau contrat-cadre "avec un autre avionneur de premier plan" dont l'identité reste préservée.

De la niche au marché de masse

L'expertise d'Otonomy Aviation a donné naissance à trois offres de service. Concernant le contrôle au sol, la société adresse les marchés de la détection de collisions au sol ; ainsi que les système de sécurité embarquée de lutte contre les intrusions. "La télésurveillance permet la maîtrise de ce qui se passe lorsque l'avion est posé et d'avoir un regard précis sur tout ce qui s'est passé pendant cette phase au sol, précise Guillaume Daudon. La PME œuvre également sur le volet "divertissement" avec des caméras embarquées haute définition et ultra HD permettant un streaming le temps du vol (diffusion des phases de vol en cabine).

"Notre force est d'avoir réussi, avec un seul produit et moyennant quelques ajustements, à adresser des besoins diversifiés. Nous sommes aujourd'hui sur plusieurs branches d'un marché de niche. Mais on espère que l'une ou plusieurs de ces branches vont exploser dans les prochaines années", précise Guillaume Daudon. Aujourd'hui nous devons consolider notre modèle sur un marché très atomisé. D'ici 5 à 10 ans, il y aura un leader en parts de marché et nous espérons que ce sera Otonomy Aviation. Pour cela nous venons de nous donner les moyens de développer de nouveaux produits, d'envisager des opérations de croissance externe. Parallèlement, nous allons embaucher une dizaine de personnes dans les 18 prochains mois, à la production et au bureau d'études, et déménager d'ici un an dans des locaux deux fois plus vastes, sur 1.000 m2, toujours à Mérignac."

La construction du bâtiment vient de débuter. Ces différents leviers doivent permettre au chiffre d'affaires, 4 M€ aujourd'hui, de grimper rapidement. Celui est intégralement réalisé à l'international. "On facture 100 % du CA à l'export mais on achète à 95 % à 50 km à la ronde", complète Guillaume Daudon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :