L'Aquitaine vole en escadrille vers le Paris Air show

 |   |  558  mots
Agnès Paillard (Aerospace Valley), Alain Rousset (Conseil régional d'Aquitaine) et Jean-Luc Fouco (Aquitaine Développement innovation)
Agnès Paillard (Aerospace Valley), Alain Rousset (Conseil régional d'Aquitaine) et Jean-Luc Fouco (Aquitaine Développement innovation) (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Réunies sous la bannière Aerospace Valley, une soixantaine de PME et startups de la région seront présentes du 15 au 21 juin au Paris Air show, salon international de l'aéronautique du Bourget. Aquitaine et Midi-Pyrénées font de nouveau stand commun avec un espace de 1.450 m2.

C'est devenu une tradition : les voisines Aquitaine et Midi-Pyrénées, deux territoires couverts par le pôle de compétitivité aéronautique, spatial et systèmes embarqués Aerospace Valley, joindront leurs efforts lors du 51e Paris Air show. "Nous serons le 2e stand le plus important pour les PME et leur écosystème, juste derrière l'Ile-de-France", affirme Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine. Cet espace commun rassemblera au total 140 entreprises dont 60 d'Aquitaine. Ces dernières ont été choisies par l'agence Aquitaine Développement innovation (ADI), pilote de l'opération. "Pour la première fois, nous embarquerons une douzaine de startups, comme Nethis", précise Jean-Luc Fouco, président d'ADI.

La part aquitaine représente un investissement 605.000 euros, dont 41 % est pris en charge par le Conseil régional d'Aquitaine, 11 % par Aerospace Valley. Le solde étant financé par les entreprises. La présence de la région ne se limitera pas à cette espace puisque de nombreuses grosses PME, ETI ou grands groupes réservent, eux, leurs propres espaces.

Les 10 ans d'Aerospace Valley

Durant ce rendez-vous incontournable de la filière, le président du Conseil régional compte bien jouer des muscles et montrer le dynamisme aquitain, porté par les premiers succès du Rafale. Un espace sera d'ailleurs dédié à l'accueil de délégations étrangères.

"Nous présenterons notre stratégie, nos dispositifs d'accompagnement, le plan Usine du futur ou celui sur la fabrication additive que nous présenterons à cette occasion avec quatre plateformes, deux sur le métal avec l'Ensam et l'Estia, une autre sur les polymères et une 4e sur la santé autour de la startup Poietis", annonce Alain Rousset.

Le président du Conseil régional a également rappelé que "sur les 6.500 emplois d'Ariane 6, 3.500 sont en Aquitaine sur le volet industrialisation et conception". Il compte donc bien attirer dans la région le siège social de la co-entreprise Airbus Safran Launcher. Sur ce point, "il y a un petit rapport de force. Ce n'est pas totalement gagné face à l'Ile-de-France."

Agnès Paillard, présidente d'Aerospace Valley, a également indiqué que le pôle fêterait ses 10 ans à l'occasion du salon. Les résultats d'un appel à projets sur les avions "plus verts" lancé avec Airbus seront également dévoilés. 60 projets ont été présentés et 4 retenus.

Maintenance virtuelle

Parmi les axes qui seront également développés figurent la filière drones, portée notamment par le cluster Aetos, et la formation. Un rôle assuré notamment par Aerocampus Aquitaine qui mettra l'accent sur les solutions de réalité virtuelle et augmentée. Le Diiice, système de réalité augmentée immersive permettant de projeter en 3D stéréoscopique sur deux murs et le sol une maquette numérique, sera notamment présenté. Un système conçu par la PME bordelaise Immersion, leader européen du sujet, en association avec ESI Group et plusieurs partenaires. Les visiteurs du stand pourront donc assister à des démonstrations d'opérations de maintenance virtuelle sur des maquettes numériques de Rafale et de Falcon.

Immersion, Diiice

Immersion présentera un dispositif innovant permettant de simuler, de manière bluffante, des opérations de maintenance. Un système bien moins coûteux que la mobilisation de véritables avions Rafale ou Falcon pour les élèves (crédit Immersion).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :