La Région Nouvelle-Aquitaine veut convaincre plus de monde de prendre le TER

Le TER (train express régional) conquiert de plus en plus de monde en Nouvelle-Aquitaine avec une hausse de la fréquentation de 20 % par rapport à 2019. Mais le réseau régional reste perfectible et certains tronçons surchargés. Afin de trouver des solutions, la Région vient de publier un questionnaire en ligne pour prendre en compte l'avis des usagers.
La Région sonde les usagers néo-aquitains du TER sur leurs habitudes et leurs demandes.
La Région sonde les usagers néo-aquitains du TER sur leurs habitudes et leurs demandes. (Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine)

Alors que le projet de LGV au sud de Bordeaux vers Toulouse et Dax est sur le devant de la scène, la Nouvelle-Aquitaine veut aussi prendre de nouvelles résolutions sur le réseau des trains express régionaux (TER). Elle vient ainsi de lancer une enquête de satisfaction en ligne jusqu'au 29 janvier, d'une durée de 15 minutes. Le questionnaire vise à sonder les habitudes, les contraintes et les attentes des usagers de ce réseau régional de 34 lignes, 300 gares et 3.600 km de voies ferrées.

Lire aussiLa nouvelle taxe LGV suscite des protestations en Charente

« Il est question de savoir pourquoi les gens ne prennent pas le TER et comment améliorer le réseau en termes de fréquence et de fréquentation », explique Renaud Lagrave, vice-président du conseil régional en charge des mobilités. D'autant que l'appétit des usagers est déjà bien réel : en 2022, 90.000 voyageurs ont emprunté les lignes TER de Nouvelle-Aquitaine quotidiennement, alors qu'ils n'étaient que 75.000 en 2019 (+20 %). Un chiffre record pour ce transport que les élus s'efforcent de rendre attrayant mais qui entraîne aussi des trains surchargés, notamment sur Bordeaux-Agen, Bordeaux-Périgueux et vers Saint-Mariens (Gironde). Une hausse du nombre d'abonnés et de l'affluence qui s'explique par « la politique tarifaire attractive » et « l'augmentation du prix de l'essence », selon Renaud Lagrave. Et pour muscler son offre, le conseil régional vient de valider un plan d'investissement de 160 millions d'euros, pour l'achat de 15 rames TER.

Ce dernier déplore cependant un réseau qui reste sous-fréquenté par rapport à ses capacités réelles, notamment dans les territoires ruraux. Ainsi, le chiffre de 140.000 voyageurs par jour serait à portée de main si le TER continue de séduire et de s'améliorer. Parallèlement, sur le dossier du RER métropolitain à Bordeaux et au Pays basque, aucune nouvelle n'a été communiquée par l'État à la Région depuis la sortie médiatique d'Emmanuel Macron en novembre dernier.

Lire aussiRER métropolitain : après les annonces de Macron, Bordeaux attend les financements

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/01/2023 à 9:07
Signaler
Ben des meilleurs tarifs et des meilleurs horaires et c'est tout.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.