Quatre nouveaux visages et trois priorités au Club des ETI de Nouvelle-Aquitaine

Le Club des entreprises de taille intermédiaire (ETI) de Nouvelle-Aquitaine a désigné ses nouvelles instances lors de son assemblée générale du 16 juin dernier. L'occasion de fixer trois chantiers prioritaires pour les deux années à venir.
Marc Prikazsky, le président de Ceva Santé animale, a été reconduit à la présidence du Club des entreprises de taille intermédiaire de Nouvelle-Aquitaine
Marc Prikazsky, le président de Ceva Santé animale, a été reconduit à la présidence du Club des entreprises de taille intermédiaire de Nouvelle-Aquitaine (Crédits : Club des ETI de Nouvelle-Aquitaine)

Marc Prikazsky, le président de Ceva Santé animale, a été reconduit en tant que président de cette association, soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine, qui réunit 120 entreprises de Nouvelle-Aquitaine comptant entre 250 et plusieurs milliers de salariés. Pour ce nouveau mandat de deux ans, qui intervient dans un contexte économique aussi incertain que bouleversé par deux ans de crise sanitaire et plus de quatre mois de guerre en Ukraine, le Club des ETI s'est fixé trois enjeux prioritaires.

Lire aussiDeux ans du Covid : « On est dans le brouillard avec le vent de face mais il faut tenir » (Marc Prikazsky)

Avec la crise sanitaire, les entreprises sont entrées à marché forcée dans une transformation numérique grandissante. Une étude Ipsos, menée en octobre 2021, montre ainsi que "60 % des entreprises françaises de taille intermédiaire reconnaissent que le digital contribue à leur chiffre d'affaires". Sur le sujet du numérique, ces entreprises sont, selon Ipsos, "demandeuses d'une montée en compétences globale sur les questions de stratégie, de perspectives ou de retour sur investissement". Pour relever ce défi, le club des ETI va mettre en place une formation sur la gestion de projet numérique, notamment pour les directeurs et responsables des ressources humaines.

De plus en plus connectées, les ETI sont aussi de plus en plus vulnérables aux dangers des cyberattaques. En novembre 2021, le virus Log4Shell a ainsi fait trembler un bon nombre de groupes et souligne l'importance de la cybersécurité dans les entreprises. C'est logiquement l'un des enjeux mis en avant par le club ETI en lien avec le tout nouveau Campus Cyber régional.

Lire aussiCybersécurité : « Le niveau de menace est vraiment inquiétant » (Guy Flament)

Enfin, la flambée des prix des énergies est le troisième sujet brûlant qui intéresse le club des ETI. Depuis le début de l'année 2021, les prix du gazole et du gaz ont flambé. Pour pallier cette explosion, le club a décidé de créer un groupe d'achat d'énergie renouvelable qui doit permettre de "négocier avec les fournisseurs des prix stables sur le long terme". Une quinzaine d'entreprises s'y sont déjà associées.

En 2021, le club des ETI compte 120 adhérents qui totalisent 17,9 milliards d'euros de chiffres d'affaires et 89.000 emplois. Le 16 juin dernier, quatre nouveaux dirigeants d'entreprise ont été élus au sein des instances de l'association :

  • Jérôme Daboust (Sauermann Industrie, Dordogne) a été élu vice-président du défi formation,
  • Thibault de Maillard (Technima, Charente) a été élu vice-président en charge de l'ex Poitou-Charente,
  • Eric Sainclair (Aqmo, Gironde) a été élu vice-président,
  • Williams Marquet (Groupe Gascogne, Landes) a été élu vice-président.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.