Après 600 recrutements en 2021, Human Immobilier veut remettre ça en 2022

Porté par des résultats en forte hausse sur un marché qui résiste à tout ou presque, Human Immobilier (ex Bourse de l'Immobilier) continue d'afficher de grandes ambitions. Avec 17.000 transactions signées en 2021, le groupe bordelais vise 600 nouveaux recrutements en 2022 et l'ouverture de 40 nouvelles agences.

3 mn

L'agence de Human Immobilier à Montignac, en Dordogne.
L'agence de Human Immobilier à Montignac, en Dordogne. (Crédits : Human Immobilier)

Alors que le groupe M6 met la main sur le réseau d'agences de Stéphane Plaza et que Century 21 vient de présenter son bilan record du marché immobilier 2021, le groupe familial Human Immobilier (ex Bourse de l'Immobilier) continue de grandir rapidement. De 9.000 transactions par an en 2016, l'entreprise bordelaise a a dépassé les 17.000 ventes signées en 2021 et vise la barre symbolique des 20.000 opérations en 2022.

Lire aussi 6 mnImmobilier : à Bordeaux, les prix décrochent de -3,2 % au second semestre

Forte de 2.450 collaborateurs, dont deux tiers de salariés, le groupe dispose d'un réseau de 530 agences réparties dans 33 départements d'une grande moitié sud-ouest de la France. Human Immobilier visait l'an dernier un objectif ambitieux de 750 recrutements. "Au total, on a finalement réussi à en réaliser 600, ce qui n'est pas si mal même si c'est moins que prévu. Compte tenu des 400 départs, cela nous amène à 200 créations nettes de postes", détaille à La Tribune Lucie Aziza, la directrice de la communication.

600 recrutements prévus en 2022

Pour l'exercice 2022, le groupe bordelais cale ses ambitions sur le réalisé 2021 et prévoit 600 nouveaux recrutements, dont la moitié dans les douze départements de Nouvelle-Aquitaine. Tout ça pour accompagner l'ouverture d'une quarantaine de nouvelles agences. Rien qu'à Bordeaux Métropole, où Human Immobilier a son siège social, ses fonctions supports et un solide réseau d'agence, cela représente 120 postes à pourvoir. Au total, sur ces 600 recrutements prévus, 400 sont des emplois salariés en CDI et 200 des postes d'agents commerciaux indépendants.

"On recrute sur une trentaine de métiers différents. Les métiers directement liés à notre activité dans l'immobilier ancien, le neuf, les biens de prestige, la copropriété, etc. Et tous les métiers supports liés au numérique, à la communication, au juridique, aux ressources humaines, à la photo, etc.", poursuit Lucie Aziza, qui met en avant un turn-over contenu à moins de 15 %. "Une grande fierté par rapport à la concurrence qui tourne plutôt autour de 25 à 30 %."

Lire aussi 4 mnLa Bourse de l'Immobilier étend son siège, ses marques et son réseau

Quant aux profils privilégiés, l'entreprise assure se montrer très ouverte et ne pas avoir de profil type : "Il faut évidemment un goût de l'échange et des notions commerciales mais pas nécessairement un BTS profession immobilière ! Il y a toujours une période de formation initiale et on accueille beaucoup de profils en reconversion professionnelle, notamment des gens venus de l'hôtellerie, de la restauration et de la grande distribution", résume Lucie Aziza.

Sur le plan commercial, tout va pour le mieux pour le groupe bordelais qui affiche une activité en très forte croissance sur 2021. Le chiffre d'affaires du groupe atteint ainsi 150 millions d'euros (+25 %) dont 130 millions d'euros pour l'activité immobilière historique (+21 %).

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.