Le top 10 des levées de fonds en 2021 à Bordeaux et sa région pulvérise les records

INFOGRAPHIE. Un changement d'échelle aussi net que soudain malgré la pandémie de Covid-19. Dans un contexte globalement emballant pour la French Tech, les montant levés par les startups de Nouvelle-Aquitaine ont pulvérisé tous les records en 2021. Porté notamment par plusieurs secteurs clefs - biotechnologie et santé, énergies renouvelables, commerce et jeux vidéo - l'écosystème régional a passé un cap. Retour en infographies sur les dix levées marquantes de l'année 2021 en Nouvelle-Aquitaine.

12 mn

Dans le secteur des biotechnologies de rupture, Treefrog Therapeutics a marqué les esprits avec une levée de fonds de 64 millions d'euros en septembre 2021.
Dans le secteur des biotechnologies de rupture, Treefrog Therapeutics a marqué les esprits avec une levée de fonds de 64 millions d'euros en septembre 2021. (Crédits : Agence APPA)

[Article mis à jour le 10 janvier 2022 avec l'opération de Fermentalg, réalisée le 21 décembre 2021]

Au diapason de la dynamique nationale de la French Tech qui a levé plus de dix milliards d'euros, donnant naissance à douze nouvelles licornes, les startups de Nouvelle-Aquitaine se portent bien. Extrêmement bien même si on retient l'indicateur des levées de fonds réalisées en 2021. Selon le pointage de La Tribune, les dix plus importantes augmentations de capital survenues en Nouvelle-Aquitaine l'an dernier totalisent la somme faramineuse de 252,7 millions d'euros. Un record absolu et vertigineux. C'est en effet quatre fois plus que la moyenne annuelle 2017-2020 (60 millions d'euros) et davantage que le cumul des quatre exercices précédents (240 millions d'euros).

Au total, en additionnant toute les opérations signées en 2021, French Tech Bordeaux répertorie plus de 280 millions d'euros de fonds levés, soit près du triple des 100 millions d'euros de 2020. Une inflation également valable en nombre d'opérations puisque l'association liste 43 levées en 2021 contre 34 en 2020 (+43 %).

Un véritable bond en avant qui propulse enfin la Nouvelle-Aquitaine à des niveaux comparables à ceux de l'Occitanie (280 millions d'euros collectés pour les dix plus grosses opérations) et qui se rapprochent un peu de ceux de la région Auvergne-Rhône-Alpes et ses plus de 850 millions d'euros levés l'an dernier.

Lire aussi 7 mnStartups : « La dimension industrielle est devenue un élément de différenciation important en 2021 »

Cinq levées à plus de 20 millions d'euros, du jamais vu

Pour bâtir cette performance inédite depuis les prémices de la dynamique French Tech, l'écosystème régional s'est appuyé sur ses fondamentaux. On retrouve ainsi les biotechnologies et la santé en bonne position suivies des énergies renouvelables, du commerce de distribution, du jeux vidéo mais aussi de l'industrie. A l'instar de Treefrog Therapeutics, Fermentalg, NewHeat, Patatam ou encore FineHeart on retrouve aussi des entreprises innovantes qui avaient déjà réalisées des augmentations de capital significatives au cours des années précédentes. Pour la première fois, les dix opérations les plus importantes de l'année sont au-delà des sept millions d'euros.

>> Pour accéder à l'infographie interactive en plein écran, cliquez ici.

1/ Ultra Premium Direct - commerce : 68 millions d'euros

Avec 68 millions d'euros apportés par le fonds d'investissement Eurazeo Brands au printemps 2021 en échange de la majorité du capital, la startup Ultra Premium direct, basée à Agen (Lot-et-Garonne), se hisse sur la plus haute marché d'un podium très relevé. Fondée en 2013 par Sophie et Matthieu Wincker, l'entreprise est spécialisée dans la vente directe en ligne de croquettes et autres aliments pour chiens et pour chats fabriqués en France. Forte de plus de 200.00 clients dont 70.000 abonnés, elle nourrit aujourd'hui des ambitions européennes.

Ultra Premium Direct

Sophie et Matthieu Wincker (crédits : Ultra Premium Direct)

Lire aussi 8 mn« La production internalisée et made in France est un élément central d'Ultra Premium Direct »

2/ Treefrog Therapeutics - biotechnologie : 64 millions d'euros

Souvent présentée comme la startup disposant des dirigeants et des savoir-faire parmi les plus prometteurs de Nouvelle-Aquitaine, Treefrog Therapeutics a levé 64 millions d'euros en septembre 2021. Objectif : cultiver à grande échelle des cellules souches (pluripotentes induites), dans des délais réduits et avec un niveau élevé de qualité, pour briser un verrou médical historique, et traiter des pathologies aujourd'hui incurables telles que la maladie de Parkinson. Des premiers essais sur l'Homme sont prévus pour 2024. Basée à Pessac (Gironde), Treefrog est aussi appelée à jouer un rôle central dans la stratégie régionale de développement des biotechnologies.

Treefrog Therapeutics

Maxime Feyeux, Kevin Alessandri et Jean-Luc Treillou, les trois cofondateurs de Treefrog (crédits : Agence APPA).

Lire aussi 6 mnBiotechnologies : Treefrog Therapeutics fête ses trois ans avec un cadeau à 3,5 millions d'euros

3/ Valorem - énergies renouvelables : 26,7 millions d'euros

Avec Valorem, c'est un autre fleuron régional qui complète le podium. L'entreprise installée à Bègles (Gironde) a levé 26,7 millions d'euros fin décembre 2021 auprès du fonds d'investissement britannique 3i Infrastructure PLC. Valorem, fondée en 1994 par Jean-Yves Grandidier est spécialisée dans la création de parcs de production d'énergie renouvelable, d'origine éolienne, photovoltaïque et hydroélectrique et se déploie de plus en plus à l'international.

Jean-Yves Grandidier Valorem

Jean-Yves Grandidier (crédits : Agence APPA).

Lire aussi 4 mnEnergies renouvelables : Valorem réalise une augmentation de capital de 26,7 millions d'euros

4/ Fineheart - santé : 21 millions d'euros

Avec une levée de fonds en deux temps - 15 millions d'euros en juin puis six de plus en décembre - Fineheart continue à avancer rapidement vers la commercialisation de sa pompe cardiaque peu invasive, sans fil et suivant les battements naturels du cœur. Les premiers essais chez l'Humain sont espérés pour la fin 2022 et la mise sur le marché à l'horizon 2025.

FineHeart

Stéphane Garrigue, inventeur de l'Icoms Flowmaker et co-fondateur de FineHeart (crédits : FineHeart).

Lire aussi 4 mnInsuffisance cardiaque : FineHeart à l'heure de la pré-industrialisation

5/ Asobo Studio - jeux vidéo : 20 millions d'euros

Avec "Microsoft Flight Simulator" et "A Plague Tale : Innocence", c'est le studio bordelais de jeux vidéo qui a signé les succès les plus clinquants ces dernières années malgré la rude concurrence de Motion Twin ou encore de Shiro Games. Créé en 2002, Asobo Studio emploie plus de 250 salariés à Bordeaux et revendique la place de premier développeur indépendant français de jeux vidéo sur console et PC. Il a ouvert son capital au fonds d'investissement Sagard NewGen début 2021.

Microsoft Flight Simulator Asobo

Les images de "Microsoft Flight Simulator" développé par Asobo Studio (crédits : Microsoft).

Lire aussi 2 mnJeux vidéo : "Microsoft Flight Simulator" d'Asobo Studio sacré jeu de l'année

6/ Isorg - sécurité : 16 millions d'euros

Désormais officiellement basée à Limoges (Haute-Vienne), la société Isorg a réalisé une nouvelle levée de fonds conséquente de 16 millions d'euros mi-2021. De quoi financer le développement et l'essor à l'international d'une activité particulièrement gourmande en cash dans le domaine des capteurs biométriques pour le marché de la sécurité et de la téléphonie mobile.

Lire aussi 4 mnSécurité : le FBI certifie les capteurs d'empreintes d'Isorg

7/ Valbiotis - biotechnologie : 15 millions d'euros

Spécialiste de la lutte contre le diabète, la PME Valbiotis a bouclé une nouvelle augmentation de capital par placement privé de 15 millions d'euros en avril 2021. La société rochelaise, créée en 2014 et désormais valorisée en bourse à 79 millions d'euros, se donne les moyens d'accélérer la mise au point de sa molécule contre l'hypertension artérielle désormais annoncée pour 2023.

Lire aussi 4 mnValbiotis passe par la Nouvelle-Calédonie pour renforcer son potentiel d'innovation

8/ Fermentalg - biotechnologie : 8 millions d'euros

Créatrice du colorant alimentaire naturel de couleur bleue baptisé Blue Origins, la société innovante Fermentalg, basée à Libourne (Gironde) a bouclé 2021 avec une nouvelle augmentation de capital de 8 millions d'euros. Une opération qui a permis d'ouvrir les portes du capital de cette entreprise de biotechnologie à deux actionnaires : à titre personnel, à Theodore Nixon, patron du groupe américain DDW, de Louisville (Kentucky), et au fonds d'investissement parisien en capital développement Nextstage AM.

Lire aussi 5 mnLe fonds d'investissement Nexstage et le président de DDW entrent au capital de Fermentalg

9/ NewHeat - énergie renouvelable : 7 millions d'euros

Créée en 2015, la société bordelaise NewHeat a levé sept millions d'euros fin 2021 pour accélérer son développement dans la chaleur renouvelable en France et à l'international. Un technologie encore méconnue et trop faiblement soutenue selon ses fondateurs. Newheat exploite, à ce jour, quatre centrales solaires thermiques qui alimentent des sites industriels et des réseaux de chaleur urbains.

Lire aussi 5 mnNewheat injecte sept millions d'euros dans la production de chaleur renouvelable

10/ Patatam - commerce : 7 millions d'euros

C'est l'un des nombreux beaux succès de la côte atlantique, le spécialiste du textile de seconde main Patatam a levé sept millions d'euros en mai dernier pour accélérer sa croissance, notamment via la grande distribution. Fondée en 2013 au Pays basque et désormais installée dans les Landes, l'entreprise dirigée par Eric Gagnaire vise 70 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2024.

Lire aussi 4 mnPatatam recrute 100 salariés, s'étend à Carrefour, Cora, Système U et lève 7 millions d'euros

Et aussi :

A noter également en 2021, les tours de tables financiers réussis par Symbiose (impression électronique) Dydu (chatbots), Sunbooster (énergie solaire), Primobox (services RH), Elixir Aircraft (avion électrique), Abys Medical (santé), Kocliko (énergie), Horiz-io (immobilier), Next-U Education (éducation), Elwin (finances), Les Nouvelles Fermes (alimentation), Babylon Growers (alimentation), Veracash (finances), Legally Space (dématérialisation) et Everping (dématérialiation).

D'autant que s'ajoutent à ces montants records en levées de fonds, trois grosses opérations d'entrées en bourse, sur Euronext Paris, qui ont également été menées avec succès en 2021 par HDF Energy (hydrogène), Groupe Berkem (chimie verte) et Forsee Power (batteries intelligentes).

12 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 04/01/2022 à 21:53
Signaler
Il me semble qu'il manque la levée de fonds de Thetris.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.