Nouvelle-Aquitaine : les villes moyennes à l’aube d’un nouvel âge d’or ? (1/4)

Moins de densité, prix de l'immobilier plus accessibles, espaces naturels à proximité... Les villes moyennes ont la cote depuis que le confinement du printemps 2020 a mis en lumière nos besoins d'espace. Mais si cette nouvelle appétence est incontestable, la recomposition des dynamiques territoriales néo-aquitaines reste encore suspendue à de nombreux paramètres dont l'emploi, le télétravail et la mobilité.

5 mn

Située sur la ligne de train entre Bordeaux et Toulouse, Marmande est le type de villes moyennes vers lesquelles les regards se tournent avec le déconfinement.
Située sur la ligne de train entre Bordeaux et Toulouse, Marmande est le type de villes moyennes vers lesquelles les regards se tournent avec le déconfinement. (Crédits : Ville de Marmande)

"Revanche des territoires", "essor des villes moyennes", "exode urbain"... La crise sanitaire et l'évolution des modes de vie qui en découle font-elles réellement entrer les villes de tailles intermédiaires dans un nouvel âge d'or ? Gare à la caricature, répondent analystes et observateurs.

D'abord parce que l'impact de la crise reste très hétérogène d'une ville à l'autre, et globalement difficile à appréhender. "Il est trop tôt", pour se prononcer sur une éventuelle recomposition des dynamiques territoriales, estime ainsi Olivier Bouba Olga, chef de service études et prospective du pôle Datar de la Nouvelle-Aquitaine, contacté début juillet par La Tribune.

Lire aussi 5 mnAttirer entreprises et travailleurs : le défi des villes moyennes néo-aquitaines (2/4)

Pas de tendance uniforme

Lui et son équipe ont suivi à la loupe les courbes de l'emploi salarié (hors secteur agricole) depuis fin 2019 dans la région, et font état d'un choc "atypique", dans leur dernière étude publiée sur le sujet début août. Reprise versatile, absence de lien entre la dynamique économique pré-crise et la capacité des territoires à rebondir... Hormis quelques exceptions (Bayonne, La Rochelle et Dax semblent bien rebondir, alors que Pau peine à retrouver les niveaux d'avant crise), impossible de dresser des "tendances" pour la plupart des villes moyennes néo-aquitaines, d'autant que les aides mises en place par l'État et la Région biaisent encore forcément l'analyse.

Olivier Bouba-Olga

Olivier Bouba Olga, chercheur et chef de service études et prospective du pôle Datar de la Nouvelle-Aquitaine (crédits : DR).

Certes, quelques indicateurs, notamment les prix de l'immobilier, témoignent d'un attrait décuplé pour les villes moyennes au sortir du premier confinement : déjà à la hausse avant la crise, les prix des logements s'envolent désormais à Bayonne, Dax, Agen ou Marmande. Mais "nous ne savons pas encore dire si ces mouvements relèvent d'un phénomène durable ou anecdotique", pointe en l'occurrence Olivier Bouba Olga.

"L'emploi, un facteur clé"

De sondages en sondages, on observe pourtant une appétence grandissante pour ces territoires. 87 % des Français considèrent ainsi aujourd'hui "qu'habiter dans une ville de taille moyenne est préférable" d'après l'une des dernières études réalisées sur le sujet par la Banque des territoires et l'ANCT. "Dire que l'on a envie de vivre dans une petite ville est devenu socialement acceptable, et ça, c'est nouveau !", observe Chloë Voisin-Bormuth, directrice des études et de la recherche du think-tank La Fabrique de la Cité, qui étudie le sujet depuis plusieurs années.

Mais entre le désir et le passage à l'acte, le fossé peut être grand. Et c'est justement l'accès à l'emploi qui facilitera ou non la traversée. "L'emploi reste le facteur clé", confirme Chloë Voisin-Bormuth : "On a vu par exemple des ménages s'installer dans certaines petites au sortir du confinement et repartir quelque temps plus tard faute d'y avoir trouvé du travail."

Lire aussi 3 mnNouvelle-Aquitaine : les dynamiques des villes moyennes à la loupe en trois infographies (3/4)

Un essor du télétravail encore balbutiant

"Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'une fois qu'un ménage s'est stabilisé dans une ville moyenne, il reste longtemps", poursuit la chercheuse, pointant là un enjeu de taille en termes d'accès aux services et d'aménagement du territoire, si le télétravail venait à se déployer massivement.

"C'est la véritable question : est-ce que les transformations du monde du travail vont conduire à une déconnexion plus forte entre le lieu de vie et le lieu de travail ?", abonde Olivier Bouba Olga. "Donner la possibilité aux employés de télétravailler trois jours par semaine peut changer radicalement le comportement des acteurs, et impliquer des besoins importants en termes d'infrastructures de transports, d'accès aux soins et aux services publics".

Or, d'après une étude commandée au Ceser par le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine au sortir du premier confinement, 91 % des salariés en télétravail et 82 % des structures employeuses dans la région se disaient prêtes, fin 2020, à poursuivre l'expérience.

Penser la complémentarité

D'où la nécessité, pour les collectivités, de penser "la complémentarité entre les territoires", souligne Chloë Voisin-Bormuth, résolue à déconstruire les "discours d'opposition", selon lesquels "les métropoles asphyxient les villes moyennes alentour, ou qu'à l'inverse celles-ci vont aspirer une grande partie des populations urbaines en quête de nature". Pour la Datar, cette nouvelle donne promet un vaste champ d'études à venir : "Il nous faut documenter ces nouveaux besoins en mobilités, en structures de santé, sur l'offre culturelle, les équipements scolaires, etc. Parce qu'ils appellent une action publique qu'il va falloir anticiper", prévient Olivier Bouba Olga. Pour participer à cette réflexion, la Fabrique de la Cité organise la 2e édition de ses Rencontres des villes moyennes les 26, 27 et 28 octobre 2021 à Cahors, dans le Lot.

Lire aussi 6 mn« Les villes à taille humaine regagnent les faveurs des Français » (Joël Bruneau, maire de Caen)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.