Avec Thales à bord, Flying Whales présente son projet de dirigeable géant à Dubaï

La startup Flying Whales, dont l'usine d'assemblage verra le jour en Gironde en 2023, a sélectionné les outils de pilotage du groupe Thales pour ses futurs dirigeables géants. L'entreprise, qui fait face à d'immenses défis techniques, est présente à l'Exposition universelle de Dubaï alors qu'une 3e et dernière levée de fonds est en cours. Le premier prototype est attendu pour 2024.

5 mn

Grâce à son chargement et déchargement en vol stationnaire, le futur dirigeable LCA60T devrait pouvoir atteindre des zones géographiques difficiles d'accès telles que des montagnes, des îles ou des forêts.
Grâce à son chargement et déchargement en vol stationnaire, le futur dirigeable LCA60T devrait pouvoir atteindre des zones géographiques difficiles d'accès telles que des montagnes, des îles ou des forêts. (Crédits : Flying Whales)

FlytX : c'est le nom de la suite avionique certifiable développée par Thales et sélectionnée par Flying Whales pour équiper son futur prototype de dirigeable LCA60T (large capacity airship 60 tons). Il s'agit d'une solution à deux écrans tactiles de 15 pouces et d'un calculateur critique de commandes de vol de dernière génération. "Entièrement connecté, FlytX est interfaçable, en vol et au sol, avec des applications du monde ouvert dans un environnement totalement cybersécurisé", met en avant Thales.

Lire aussi 7 mnIntelligence artificielle et connectivité : Thales Avionics esquisse l'aéronautique de demain

Il ne faudra pas moins que ce cockpit dernier cri habituellement déployé dans les hélicoptères pour manœuvrer le futur dirigeable puisqu'on parle d'un engin de 200 mètres de longueur sur 50 mètres de diamètre doté d'une soute longue de 96 mètres ! Cet aéronef, dont le premier prototype doit voler en 2024, doit être capable de transporter jusqu'à 60 tonnes de marchandises et, grâce à sa capacité de chargement et de déchargement en vol stationnaire, d'atteindre des zones géographiques peu accessibles. "C'est une solution standard qui aura vocation à être adaptée au LCA60T qui s'apparente davantage à un navire cargo volant avec une très grande inertie qu'à un hélicoptère", observe-t-on chez Flying Whales.

Une coopération girondine

La solution Flytx fera office de "véritable cerveau relayant les instructions des pilotes vers les actionneurs, le calculateur de commandes de vol étant un élément critique pour assurer la direction d'un aéronef", précise Thales qui salue cette coopération étroite "entre deux entreprises dotées d'ancrages forts en Nouvelle-Aquitaine" et, plus précisément, en Gironde. Alors que Thales Avionics dispose d'une implantation à Mérignac, Flying Whales posera ses valises un peu plus au nord, à Laruscade. C'est dans cette commune de 2.800 habitants au croisement du Blayais, du Libournais et de la Charente que la startup francilienne doit construire sa future usine d'assemblage sur un terrain de 50 hectares avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui détient un tiers du capital de l'entreprise.

Lire aussi 6 mnFlying Whales : le plus grand dirigeable du monde volera en Nord Gironde en 2024

Le dossier est encore au stade des études environnementales. La pose de la première pierre de l'usine est prévue pour courant 2022 et sa livraison pour 2023. Il sera alors impossible de passer à côté du hangar d'assemblage qui revendiquera le titre de plus grand bâtiment industriel d'Europe avec plus de 200 m de long et 60 m de hauteur pour un investissement global désormais estimé à 100 millions d'euros. 200 emplois directs sont attendus dans le sillage de l'usine. Viendront ensuite 18 à 24 mois d'essais en vol et autres certifications nationales et internationales avant des premières commercialisations envisagées à l'horizon 2025.

A Dubaï, en quête d'une visibilité universelle

Créée en 2012 à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, par Sébastien Bougon, ingénieur du génie civil, Flying Whales est le fruit de cinq ans d'ingénierie et d'un consortium de plus de 30 entreprises et labos de l'industrie aéronautique, dont cinq partenaires majeurs : Onera, Epsilon Composite, Zodiac Aerospace, REEL et Tecalemit Aerospace. Deux d'entre eux sont implantés en Nouvelle-Aquitaine : Epsilon Composite pour la structure (Gaillan-en-Médoc - Gironde) et REEL pour le système de levage de charge (La Rochelle - Charente-Maritime). Flying Whales, qui emploie 145 collaborateurs 110 CDI, est encore au milieu du gué de ce programme aéronautique hors normes qui s'élève à au moins 450 millions d'euros et est détenu notamment par la France (Etat, Bpifrance, ADP, Bouygues, Air Liquide, etc.), le Québec et la Chine.

Flying Whales, qui se voit de plus en plus comme "une entreprise industrielle néo-aquitaine" a identifié un marché potentiel mondial de 800 machines et prévoit d'en construire 150 exemplaires entre 2025 et 2035. L'usine de Laruscade desservira l'Europe avant que deux usines soeurs ne voient le jour au Québec et en Asie. Une troisième et dernière levée de fonds avant la phase de production industrielle est en cours de montage pour aller chercher une centaine de millions d'euros. Une équipe d'une dizaine de personnes opère déjà depuis Bordeaux.

Lire aussi 6 mnCes PME qui investissent l'Exposition universelle de Dubaï

Et dans les prochains mois, c'est à Dubaï que la startup cherchera de la visibilité à l'international. La startup a été invitée par l'Etat français à représenter la France à l'Exposition universelle qui s'y tient du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022. "Nous y aurons plusieurs temps forts au cours des six prochains mois dont l'inauguration puis le Dubaï Airshow en novembre 2021. L'enjeu est de parler, a priori, à un public très large pour installer le dirigeable dans l'imaginaire collectif, notamment via un carrousel qui présentera en images l'ADN projet. Mais on cherchera aussi à identifier de futurs clients et ou investisseurs", précise Romain Schalck, le responsable communication. Le pavillon France attend environ 25 millions de visiteurs pendant les six mois de l'exposition.

Lire aussi 5 mnDronisos électrise le ciel de l'exposition universelle de Dubaï avec ses centaines de drones

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.