Bordeaux Métropole : la fréquentation du réseau TBM à 80 % de son niveau d'avant crise

Après un effondrement d'un tiers de sa fréquentation en 2020, le réseau TBM opéré par Keolis Bordeaux Métropole a retrouvé des couleurs mais pas son rythme de croisière. Malgré une offre de retour à 100 %, la fréquentation se situe à seulement 80 % de son niveau d'avant crise. Avec la tarification solidaire et une poignée de nouveautés, l'objectif est d'atteindre 90 % fin 2021.

4 mn

Le réseau bordelais de transports publics, opéré par Kéolis, est encore loin d'avoir retrouvé son effervescence d'avant la crise sanitaire.
Le réseau bordelais de transports publics, opéré par Kéolis, est encore loin d'avoir retrouvé son effervescence d'avant la crise sanitaire. (Crédits : PC / La Tribune)

C'est probablement le signe que la vie quotidienne n'est pas encore tout à fait revenue à la normale. Malgré un rebond après le gouffre de 2020 (-33 % à 115,5 millions de voyageurs), la fréquentation du réseau TBM est encore loin d'avoir renoué avec les records enregistrés en 2019 et affiche "à fin août 2021 une fréquentation de près de 80 % par rapport à la même période en 2019." Sur l'ensemble de l'année, cela correspondrait à l'évaporation d'environ 34 millions de voyages.

"Aujourd'hui, la fréquentation du réseau se situe entre 80 % et 85 % de son niveau nominal d'il y a deux ans. C'est très encourageant et je sais que la fréquentation reviendra même si cela prendra du temps. Notamment parce qu'il n'y a pas eu d'évasion de nos abonnés qui nous sont restés fidèles à plus de 90 %", précise Pierrick Poirier, le directeur général de Keolis Bordeaux Métropole, lors du point presse de rentrée, mardi 14 septembre, quelques jours après la présentation du futur Schéma des mobilités de l'agglomération.

Lire aussi 7 mnBordeaux Métropole : un nouveau schéma des mobilités qui ne fait pas table rase du passé

Pour forcer la tendance, Bordeaux Métropole a demandé à son délégataire de renouer avec une offre à 100 % depuis le mois de juillet 2020. "On attend de voir le comportement des entreprises vis-à-vis du travail dans les semaines qui viennent puisque toutes n'ont pas encore repris en présentiel", souligne Béatrice de François,   vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge des transports et du stationnement. "Je ne sais pas s'il faudra des semaines ou des mois pour revenir à la normale mais si on est à 90 % de la fréquentation de 2019 en fin d'année 2021 ce sera satisfaisant de notre point de vue", complète Pierrick Poirier.

Dans le détail à fin août 2021 :

  • le tram et le bus ont rebondi de +28 % en 2021 (90 millions de voyageurs) après une baisse de -32 % en 2020
  • le V3 n'a repris que 4 % en 2021 après une chute de 36 % en 2020
  • le Bat3, qui avait connu un effondrement de -50 % en 2020, connaît un trafic en hausse de 24 % en 2021 (186.000 voyageurs).

Lire aussi 7 mnBordeaux Métropole à l'ère de la mobilité post-covid

Autres conséquences de la crise sanitaire et économique, la perte de 25 millions d'euros de recettes de billetterie et de 7 millions d'euros de recettes fiscales (versement transport) tandis que le nombre d'incivilités enregistrées sur le réseau TBM a été multiplié par trois en 2020 et 2021 par rapport au niveau d'avant crise.

Les nouveautés de la saison 2021

"Un réseau de transport en commun c'est un réseau vivant qui évolue en permanence", rappelle Béatrice de François. Et si cette saison 2021/2022 ne sera pas marquée par de nouvelles infrastructures, elle se singularise par l'instauration de la tarification solidaire votée en juillet dernier. Ce dispositif permet de réduire de -30 % à -100 % le prix des abonnements TBM en fonction du quotient familial du foyer. "1.200 cartes ont déjà été éditées à ce jour et 6.000 dossiers sont en cours", précise TBM, sachant que la cible potentielle du dispositif est évaluée à environ 80.000 personnes.

Du côté des dessertes, des ajustements ont été apportés aux lianes 4, 7, 8 et 9 et aux lignes 34, 45, 80 et 84 mais les usagers seront surtout confrontés à deux chantiers au long cours. Celui de l'extension de la ligne A du tramway jusqu'à l'aéroport dont la mise en service est annoncée pour début 2023, avec six mois de retard sur le calendrier initial, et celui du bus à haut-niveau de service (BHNS) de la gare Saint-Jean à Saint-Aubin-du-Médoc dont l'ouverture est prévue mi 2024.

Enfin, Keolis Bordeaux Métropole recrute plus de 200 personnes notamment sur des postes de conducteurs, d'agents de maintenance et de métiers du numérique.

Lire aussi 7 mnUne ligne et 18 stations : l'association Métro de Bordeaux affine son projet de mobilités

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.