Comment Katxi Klothing a réussi à séduire Decathlon

Katxi Klothing, jeune marque de vêtements de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), sera accueillie dans les rayons du magasin Decathlon d’Anglet à partir de mi-septembre. C’est une grande première nationale.

4 mn

L'équipe de Katxi Klothing
L'équipe de Katxi Klothing (Crédits : Katxi)

A partir du 18 septembre, les clients de Decathlon à Anglet seront accueillis par une image géante de Kabino. Ce grand barbu à béret est l'un des symboles caractéristiques de Katxi Klothing. Il ne s'agit pas de la 84e marque propre de l'enseigne, mais bien de la marque de vêtements fondée par Thibaud Lenoir et Jean de Jaureguiberry en 2016 à Saint-de-Luz. Et c'est un évènement, car c'est la première fois que le créateur de Btwin, Kipsta et autres Kalenji accueille une marque régionale dans ses rayons.

Lire aussi 7 mnHendaye : comment Decathlon cultive l'innovation en interne et en externe

Installé à un endroit stratégique entre l'entrée et la sortie et en face des caisses, le "corner" de 40 m2 aura des allures d'un petit magasin Katxi Klothing : des t-shirts, pulls, casquettes et bobs y seront présentés dans une ambiance bien distincte -mêlant plantes, tapis et meubles en bois et bambou - des allées sobres de l'enseigne bleue.

"Nous avons décliné nos produits emblématiques - avec l'image de Kabino, mais aussi l'arbre Gernika et la vague Mundaka - dans des couleurs exclusives et de saison (kaki, rouge, anthracite, blanc cassé...) pour Decathlon", annonce Thibaud Lenoir, président de Katxi Klothing.

La collaboration entre le géant de la distribution - Decathlon a réalisé un chiffre d'affaires de 14,9 milliards d'euros l'an dernier, dont 3,5 milliards d'euros avec ses 328 magasins rien qu'en France -, et le "petit poucet" basque (500.000 euros de chiffre d'affaires pour l'exercice clos en mars) démarrera avec cette gamme et pourrait se poursuivre avec la collection hiver dès novembre.

Decathlon, Intersport et les Galeries Lafayette

A l'image des grandes surfaces alimentaires, qui mettent depuis quelques années déjà l'accent sur les marques et spécialités régionales, ce partenariat test pourrait bien faire des petits dans d'autres régions où les marques locales fleurissent. Cela pourrait marquer un vrai tournant, car contrairement à son rival Intersport, Decathlon n'a pour le moment pas joué la carte du textile "mode", privilégiant plutôt la technicité ou le prix bas. De plus, ces dernières années, l'enseigne de la galaxie Mulliez (comme Auchan, Kiabi ou encore Leroy Merlin et Cultura) n'a, au contraire, cessé d'augmenter la part de ses marques propres, aux dépens de Nike et autres Adidas.

"C'est Arnaud Gartner, responsable Sud Aquitaine, qui est venu nous proposer cette collaboration. Nous avons commencé la discussion début juillet et depuis les choses sont allées très vite", explique Thibaud Lenoir, 32 ans. Vite et bien pour la jeune marque dont Denis Brogniart est fan, car Decathlon a fait une commande ferme et s'est même aligné sur les prix, soit 35 euros pour un t-shirt. "Cela nous fait très plaisir d'aller ensemble vers plus de local et d'écoresponsabilité", souligne Thibaud Lenoir, très honoré d'ajouter ce point de vente prestigieux à son site d'e-commerce, mais aussi aux deux magasins détenus en propre à Saint-Jean-de-Luz. Et surtout à ceux de ses deux autres partenaires pas moins prestigieux, à savoir Intersport (magasins d'Urrugne et de Bayonne) et les Galeries Lafayette (Bayonne et Biarritz).

Lire aussi 7 mnEngagement ou rentabilité ? La difficile équation des jeunes entreprises de la mode

"Kulture basque, kustomisation locale et vêtements eko-responsables"

Ce qui a séduit Decathlon, comme Intersport et les Galeries Lafayette, est la patte spécifique de Katxi Klothing, dont les trois crédos sont - "kulture basque, kustomisation locale et vêtements eko-responsables", comme on dit dans la langue de la marque. Ses origines sont pour le moins originales : Katxi Klothing est née sur les bancs de l'école du pensionnat de Lestelle-Bétharram, près de Lourdes, connu au Pays basque pour son accueil des jeunes cancres. C'est là que Thibaud et Jean, amis d'enfance, ont imaginé, à 15 ans, le premier t-shirt blanc avec une figure - mi-tête, mi-pinte de bière- au-dessus du nom en rouge "Katxi", désignant le verre d'un litre de bière utilisé dans les fêtes de villages basques. Si Jean réalise toujours tous les dessins de la marque, il a laissé au printemps 2020 la direction de l'entreprise à Thibaud, qui a depuis recruté d'autres amis.

"A terme, Katxi pourrait être décliné dans d'autres domaines. Le plus important, c'est de créer des emplois locaux. A savoir bientôt cinq chez nous et une vingtaine chez nos partenaires : les couturières qui personnalisent nos vêtements, produits en Asie et en Europe, avec des étiquettes et des poches, l'entreprise T-Rex pour les images imprimées, et l'établissement Gure Nahia à Arbonne, dont les employés sont en situation de handicap et qui préparent nos articles pour la vente".

Le partenariat avec Decathlon n'est qu'un nouveau chapitre d'une histoire déjà bien fournie.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.