Aquitains d'ailleurs : un chef rochelais aux petits soins des VIP de Wimbledon

Alors que les Internationaux de tennis débutent ce lundi sur le gazon londonien de Wimbledon, Fabrice Courjeau astique ses casseroles et ses fourneaux. Pendant deux semaines, ce chef rochelais sera au piano du très privé restaurant "Royal Box".

3 mn

Originaire de La Rochelle, Fabrice Courjeau est chef du restaurant Royal Box. sur le prestigieux site de Wimbledon où le tournoi du Grand Chelem se tiendra du 28 juin au 11 juillet 2021.
Originaire de La Rochelle, Fabrice Courjeau est chef du restaurant "Royal Box". sur le prestigieux site de Wimbledon où le tournoi du Grand Chelem se tiendra du 28 juin au 11 juillet 2021. (Crédits : Fabrice Courjeau)

Jeu, set et match ! Le bruit des petites balles jaunes qui fusent et que frappent les raquettes, chaque année au début de l'été, c'est le quotidien de Fabrice Courjeau. Le chef né à Saint-Jean-d'Angély, en Charente-Maritime, vous parlerait volontiers des heures durant du prince William, de son épouse Kate, de Boris Johnson ou encore de Jeff Bezos, le patron d'Amazon. Beaucoup ont leur rond de serviette à son restaurant. Ouvert à l'année, l'établissement se transforme durant deux semaines en une ruche vibrionnante où viennent s'attabler les VIP et les célébrités. Ici, pas d'addition à la fin du repas : seuls les membres de ce club très sélect et leurs invités, triés sur le volet, sont admis.

Chaque jour, pendant la quinzaine que dure le tournoi, ressemble à une course contre la montre. "Le déjeuner commence vers 11h30", détaille Fabrice Courjeau. "Les convives s'installent et commandent, mais il faut qu'ils aient terminé à 13h00 précises, heure où commencent les matchs sur le court central. En cuisine, il faut qu'on arrive à envoyer le menu, jusqu'aux cafés, avant cette heure-là." Fabrice Courjeau vit et travaille à Londres depuis près de vingt ans. Après ses études au lycée hôtelier de La Rochelle, il s'envole dès l'âge de seize ans pour Plymouth, dans le sud de l'Angleterre, pour un premier stage de dix mois. Suivra une expérience à Helsinki, en Finlande, avant Londres.

Une allure particulière

Ici, pendant le tournoi, on vient voir mais surtout pour être vu. En plus du restaurant, la "Royal Box" propose une terrasse et un carré de quelques gradins pile en face du court central, dûment séparés du reste du public. Quant à la cuisine, "c'est homard, filet de bœuf, du turbot, langoustines et caviar, c'est du luxe. Ils ne comptent pas l'argent !", témoigne le chef français. Il n'y a que le soir où le lieu retrouve un peu de quiétude et redevient plus "relax" puisque c'est surtout le personnel qui se retrouve : "On prévoit un buffet pour une trentaine de personnes. Les stars sont reparties et ce sont surtout les membres du bureau qui viennent faire le bilan de la journée."

Avec le Brexit et le Covid-19, Wimbledon aura cette année une allure particulière. Fabrice Courjeau reconnaît que ces crises laisseront des traces, en particulier dans le milieu de la restauration :

"Vu le tarif des loyers à Londres, une partie des étrangers venus des Pays de l'Est, de Grèce ou même de France, sont repartis parce qu'ils n'avaient plus de travail ici pendant la pandémie. Beaucoup ont trouvé quelque chose chez eux et ne sont pas revenus. Certains restaurants ont même dû réduire leur service parce qu'ils n'avaient plus assez de personnels à leur réouverture. Il ne pouvaient plus assurer, par exemple que le service du soir et pas celui du midi."

Quant au vainqueur du tournoi cette année, Fabrice Courjeau y va de son pronostic : "Tout le monde ici voudrait voir une finale Andy Murray / Roger Federer, ces deux-là sont les chouchous ici, mais vu la forme actuelle de Novak Djokovic, je le vois bien conserver sont titre cette année encore."

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.