Avec l’arrivée de Fost Studio, le pôle image d’Angoulême se renforce encore

Déjà implanté à Paris et Montrouge, Fost ouvrira un nouveau studio d'animation à Angoulême à la fin de l’année. Les recrutements commencent pour pouvoir être opérationnel en janvier 2022 avec des besoins en dessinateurs et animateurs. Le studio cherche à accueillir entre 60 et 70 personnes.

3 mn

Fost Studio recherchent des dessinateurs et des animateurs pour début janvier 2022 à Angoulême.
Fost Studio recherchent des dessinateurs et des animateurs pour début janvier 2022 à Angoulême. (Crédits : Fost Studio)

Si Fost Studio n'a que trois années d'existence, ses fondateurs sont loin d'être des débutants. Damien Brunner, producteur entre autres du Grand Méchant Renard et autres contes (César 2018 du meilleur film d'animation) et de Pachamama (nommé aux César 2019) et Thibaut Ruby anciennement directeur de production sur Ernest & Célestine (César 2014 du meilleur film d'animation) font bel et bien partie de l'écosystème du cinéma d'animation. Après s'être implantés à Paris et Montrouge, c'est donc tout naturellement qu'il ont décidé d'ouvrir un nouveau studio de fabrication à Angoulême à la fin de l'année.

Logique de croissance et soutient de la filière

Plusieurs raisons les ont poussés :

"Nous avons de la chance d'être dans une période de plein emploi. Mais sachant que nous avons des besoins à court terme, il s'agit de nous ouvrir à un deuxième bassin de recrutement, en l'occurrence à Angoulême qui constitue le deuxième pôle d'animation en France. Il y a donc aussi une question de croissance de notre société dont l'activité augmente rapidement. Or, grandir à Paris met une pression financière et humaine supplémentaire.

Mais, j'insiste, nous n'avons pas l'intention de faire d'Angoulême un studio de seconde zone. Nous avons des relations privilégiées avec le pôle Magelis très actif et nous pensons pouvoir participer à cette dynamique vertueuse. Car aller à Angoulême, ce n'est pas uniquement répondre à nos problèmes de fabrication, c'est aussi une volonté d'œuvrer pour que tout cela se pérennise. On peut relocaliser le travail le plus possible en France, et plus il y aura de studios, plus il y aura de projets intéressants et de gens de talents même s'il pourra aussi y avoir des tensions sur le recrutement", reconnait Thibaut Ruby, directeur général de Fost.

A ce stade, Fost, qui est un studio d'animation pour le cinéma, la télévision et le web spécialisé dans le 2D, recherche des locaux de 600 m2 pouvant accueillir entre 60 et 70 personnes. Pour autant, Fost explique n'avoir pas l'intention de devenir un énorme studio. "Nous restons des artisans, mais cela reste une industrie. Nous nous sommes ouvert à l'international avec des projets que nous choisissons. Ce jeu d'alliance nous séduit énormément sur des projets particuliers et audacieux", explique Damien Brunner, président de Fost.

Lire aussi 6 mnJeux vidéo : comment les dragons de Playwing ont fait leur nid à Bordeaux

Etre opérationnel en janvier 2022

La direction des studios d'Angoulême a été confiée à Christelle Marienneau ancienne directrice de production chez Blue Spirit, Superprod et Folivari mais également productrice en charge des développements chez Toon Factory. Les premiers recrutements débutent en ce moment pour un lancement opérationnel en janvier 2022. Le studio travaillera notamment sur la production de "Tobie Lolness" pour Tant Mieux Prod pour France Télévision et la ZDEF en Allemagne. Une série en 13 épisodes de 52 minutes. "Nous nous nous occupons de la moitié du posing et de l'animation. Nous recherchons donc des dessinateurs posing qui dessinent les personnes au modèle et aux proportions avant l'animation et des animateurs", précise Thibaut Ruby. Le long métrage de Folivari et Gaumont, "Les nazis, mon père et moi" est également dans les cartons.

Angoulême accueille aujourd'hui 150 entreprises de l'image dont plus de 40 dans l'animation, le jeu vidéo et le son, 1.000 professionnels tandis que 1.500 étudiants sont répartis dans 15 et bientôt 16 écoles. Le département de la Charente et la région Nouvelle-Aquitaine investissent ensemble plus de 3 millions d'euros dans la production de films et séries d'animation.

Lire aussi 2 mn50 emplois à Bordeaux d'ici 2023 pour le studio d'animation Sun Creature

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.