Pourquoi Crédit Mutuel Arkéa implante un centre d'affaires à Bayonne

 |  | 463 mots
Lecture 2 min.
Après Bordeaux, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnelles ouvre à Bayonne un second centre d'affaires en Nouvelle-Aquitaine.
Après Bordeaux, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnelles ouvre à Bayonne un second centre d'affaires en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : CC Flickr by Natalie Bert 31)
Même si ce n'est pas visible sur sa façade, la Cité du Palais de Bayonne vient d'accueillir une nouvelle agence bancaire. Il s'agit du 21e centre d'affaires d'Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels (Arkéa Banque E&I), la filiale du Crédit Mutuel Arkéa dédiée au financement des entreprises, des institutionnels et des professionnels de l'immobilier.

Si le réseau d'origine bretonne est bien présent pour les particuliers et les TPE basques à travers son enseigne Crédit Mutuel du Sud-Ouest, il ne comptait qu'un seul point de contact dans la région Nouvelle Aquitaine, première région économique de France.

"Nous nous déplaçons régulièrement - y compris en ce moment- chez nos clients afin de cerner au mieux leurs besoins. Nous le faisions déjà, pour la centaine de clients que nous avons actuellement dans la région, depuis notre centre d'affaires de Bordeaux. Le fait de nous rapprocher physiquement nous permettra d'être plus proches de nos clients dans tous les sens du terme", explique à La Tribune Geoffrey Lintanf, responsable de clientèle entreprises pour le Pays basque, le Béarn et les Landes.

Lire aussi : Transformation numérique : "Nous voulons recruter 150 CDI à Bordeaux"

Trois offres ciblées sur les professionnels

Avec Christophe Guerniou, directeur du marché de l'immobilier Sud et Ouest et Cyril Cury, directeur institutionnel adjoint Nouvelle Aquitaine, il forme la nouvelle équipe locale, qui sponsorise par ailleurs depuis fin 2020 une autre équipe de la région, celle de l'Aviron Bayonnais Rugby.

"Nous avons trois offres distinctes : une pour les PME et ETI actives dans l'industrie, l'agro-alimentaire ou encore les énergies renouvelables, telle que Reden Solar ; une pour les promoteurs, comme Robert Alday ; et, enfin, pour les institutionnels, dont les collectivités locales et les bailleurs sociaux. Le point commun dans notre approche tripartite est la volonté d'accompagner nos clients dans la mise en œuvre de leur stratégie RSE", poursuit Geoffrey Lintanf.

Un prêt bonifiable

La banque a ainsi financé deux lignes de tram-bus 100 % électriques de la Communauté d'agglomération Pays basque. En décembre dernier, elle a aussi accordé au port de Bordeaux un prêt de 5 millions d'euros, dont le taux varie en fonction de l'atteinte d'objectifs ESG (environnement, social et gouvernance) préalablement définis. "C'est la particularité de notre prêt à impact Pact, accessible dès 3 millions d'euros", explique le responsable, pour qui ce produit est le véritable fer de lance de la conquête du territoire basque.

Lire aussi : Le Grand port maritime de Bordeaux passe au vert pour emprunter 5 millions d'euros

Afin de bénéficier de ce prêt bonifiable, l'emprunteur se soumet à un audit du cabinet d'analyse extra-financière EthiFinance et définit avec Arkéa Banque E&I un plan d'action afin d'atteindre les objectifs fixés pour les cinq à vingt ans à venir. "Il ne s'agit pas uniquement d'un financement, mais d'un véritable accompagnement stratégique", insiste Geoffrey Lintanf. Depuis son lancement en février 2020, le dispositif Pact a déjà convaincu une trentaine d'acteurs publics et privés pour un montant total de 190 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :