« Être utile », la signature de la Caisse d'Épargne témoigne de son engagement pour la société

 |  | 492 mots
Lecture 2 min.
Hélène Douet, Directrice du Sociétariat, de l'Engagement Sociétal et de la RSE à la Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes
Hélène Douet, Directrice du Sociétariat, de l'Engagement Sociétal et de la RSE à la Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes (Crédits : CEAPC)
En droite ligne avec les principes qui l'animent depuis sa création, la Caisse d'Épargne a fait le choix, dès 2009, de mener une politique RSE très engagée. À l'heure où la société est confrontée à de nombreux défis de taille, dont celui de la transition énergétique, la banque s'impose comme un partenaire de référence autant pour les acteurs territoriaux, les institutions, les entrepreneurs que pour ses clients particuliers. Entretien avec Hélène Douet, Directrice du Sociétariat, de l'Engagement Sociétal et de la RSE à la Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes

Pourquoi la Caisse d'Épargne s'engage-t-elle en faveur de la société ?

L'engagement était au cœur de la démarche des philanthropes B. Delessert et F. de la Rochefoucauld-Liancourt lorsqu'ils ont fondé la Caisse d'Épargne, il y a 200 ans. Aujourd'hui, il continue à se décliner au travers de notre engagement sociétal qui se manifeste par le soutien que nous portons aux acteurs du territoire avec notre Fonds de dotation, mais aussi par nos actions en faveur de l'inclusion bancaire et bien sûr par notre politique RSE ambitieuse (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Vous avez fait le choix d'une démarche structurée RSE dès 2009...

Tout à fait, nous avons été précurseurs sur le sujet. En tant que Caisse régionale, il nous semblait primordial d'assumer la responsabilité de l'impact sur la société et l'environnement de nos décisions et de nos activités. Au sein de notre banque coopérative, nous avons développé une vision 360° de la RSE autour de six piliers : s'engager en région, préserver l'environnement et favoriser la transition énergétique, développer une gestion RH respectueuse des collaborateurs, être responsables dans ses achats, construire une relation durable avec nos clients et assurer une gouvernance participative. Cette feuille de route nous a permis d'être la première banque régionale de France à bénéficier de labels prestigieux, notamment Vigéo avec un niveau avancé, le Label Relations Fournisseurs et Achats Responsables et le Label LUCIE.

Parmi vos engagements, celui sur la transition énergétique semble occuper une place singulière ?

Effectivement, la Caisse d'Épargne ainsi que le groupe BPCE, dont nous faisons partie, se positionnent comme des acteurs majeurs de la transition énergétique. Cela implique de nous montrer exemplaire, non seulement en termes d'émissions carbone en recyclant par exemple les cartes bancaires de nos clients, mais aussi en termes de captation carbone en replantant chaque année 70 hectares dans nos forêts. En tant que financeur de l'économie régionale, nous sommes à l'écoute de nos clients, notamment en lançant des produits durables innovants. Ainsi, en mars 2021 est né le prêt à impact : ses bénéficiaires verront leur taux bonifié en fonction de leur engagement extra-financier.

Pouvez-vous nous présenter un projet emblématique que vous avez financé en matière de finance durable ?

Nous avons financé un réseau de chaleur issu du traitement des déchets ménagers d'une usine d'incinération, qui alimentera d'ici 2025 en énergie renouvelable la zone d'aménagement Saint-Jean Belcier à Bordeaux. La participation à ce projet fait d'autant plus sens que le siège social de notre Caisse régionale, lui-même certifié haute qualité environnementale, se situe au cœur de ce nouveau quartier. S'engager en faveur de la transition énergétique, c'est aussi contribuer à créer des écosystèmes vertueux en circuit court qui incarnent nos engagements, impactent nos territoires et dessinent le monde de demain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :