TPE et PME : faut-il externaliser votre fonction marketing numérique ?

 |  | 653 mots
Lecture 3 min.
Clémence Campech et Laurie Tessier, les deux fondatrices bordelaises de Pertinens.
Clémence Campech et Laurie Tessier, les deux fondatrices bordelaises de Pertinens. (Crédits : Pertinens)
Face au contexte actuel d'incertitude généralisée et d'évolution accélérée des outils web, les TPE et PME doivent-elles externaliser les missions de marketing numérique ? C'est le pari de l'agence bordelaise Pertinens qui s'appuie sur une équipe d'indépendants et met en avant le questionnement de la raison d'être de l'entreprise avant toute décision de stratégie marketing.

"Notre conviction c'est qu'il ne sert à rien de faire du digital, même la plus belle campagne marketing qui soit, sans être en ligne avec l'identité profonde de l'entreprise. Sinon on risque de taper à côté de la cible, de ne pas atteindre les bons clients et de ne pas véhiculer le bon message", avance Clémence Campech, la cofondatrice de Pertinens avec Laurie Tessier.

Cette agence bordelaise, hébergée chez Héméra et spécialisée dans la stratégie de marque et le marketing numérique, défend une double approche autour de la "raison d'être" de l'entreprise et du recours à un collectif d'experts indépendants. "La raison d'être n'est pas toujours évidente ni clairement exprimée mais toutes les entreprises en ont une. C'est ce qu'elle incarne, sa culture, ses valeurs, pourquoi elle existe, là où elle veut aller, pourquoi ses salariés se lèvent le matin", complète Laurie Tessier, qui évolue dans le marketing et la communication depuis dix ans dont la moitié en tant qu'indépendante. "Pour nous, la première étape c'est de challenger cette vision de l'entreprise avant même d'engager des dépenses marketing pour s'assurer que ces dépenses seront à la fois utiles et pertinentes."

"C'est un luxe d'avoir un directeur marketing en interne"

Depuis sa création en mars 2019, Pertinens a embauché deux salariés et cherche à en recruter deux autres : un planificateur stratégique et un chef de projet marketing. L'entreprise, qui vise 300.000 euros de chiffre d'affaires en 2021, s'appuie en outre sur un modèle externalisé avec un collectif d'experts métiers, à la fois des indépendants et des TPE. "On vend une prestation de conseil et de pilotage de projets de six mois à un an qui correspond en réalité à un temps de directeur marketing externalisé. C'est là-dessus qu'on fonde notre modèle économique plus que sur la commission puisque le plus souvent nos clients signent en direct avec nos prestataires", précise Clémence Campech qui, de son côté, affiche dix ans d'expérience dans le marketing digital, notamment chez les promoteurs immobiliers régionaux Pichet et MJ Développement.

Un modèle qui trouve son chemin avec déjà une vingtaine de contrats signés - dont Anthélios, LP Promotion, Bio C'Bon, Bordeaux Mécènes Solidaires ou encore le Pompon - et connaît une accélération ces derniers mois. "Depuis quatre à cinq mois, on constate beaucoup de demandes d'entreprises pour du marketing externalisé. Elles expriment le besoin que l'on prenne en charge leur actions marketing et de communication. Elles veulent confier les clefs de ces projets à des prestataires pour se délester d'un poids. Concrètement, on leur sert de bras droit opérationnel", observe Laurie Tessier. "Sachant que pour beaucoup d'entreprises c'est un luxe d'avoir un directeur marketing en interne parce que ce sont des profils très recherchés et très évolutifs. L'externalisation offre donc une expertise à moindre coût", ajoute Clémence Campech.

Une externalisation temporaire

Pour autant, Pertinens, qui cible prioritairement les TPE et PME de la région bordelaise, ne plaide pas pour l'externalisation généralisée insiste la cofondatrice :

"Dans les TPE et les petites PME, on apporte notre expertise pour incarner la fonction marketing et sa structuration en externe pendant un an ou 18 mois. Et ensuite on évalue si la création d'un poste se justifie au regard des progrès réalisés et le cas échéant on accompagne l'entreprise dans sa fiche de poste et son recrutement. Dans les PME plus importantes, on vient assister et augmenter le service marketing interne en formant un vrai binôme le temps de monter en compétence avant de se retirer !"

Au-delà de la Gironde, les deux entrepreneures trentenaires visent désormais des clients dans le grand Sud-Ouest, de la côte basque à la région toulousaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :