"Les acteurs de l'événementiel se fédèrent pour être représentés et mieux compris"

 |  | 659 mots
Lecture 3 min.
Philippe Rondot, PDG de Co-nect et vice-président de l'association Umena.
Philippe Rondot, PDG de Co-nect et vice-président de l'association Umena. (Crédits : Paul Robin)
Ils sont organisateurs de salons, traiteurs, décorateurs, scénographes, techniciens ou chefs de projet et ont décidé de se regrouper au sein de L'Union des métiers de l'événementiel en Nouvelle-Aquitaine. L’Umena a été créée en décembre dernier par des professionnels de l’événementiel pour défendre leurs intérêts auprès des institutions régionales et nationales et réfléchir aux mutations nécessaires de la filière. Philippe Rondot, PDG de Co-Nect, est le vice-président de cette nouvelle association.

LA TRIBUNE - A quel moment a émergé la réflexion autour de la création d'une association d'acteurs de l'événementiel en Nouvelle Aquitaine ?

PHILIPPE RONDOT - Un certain nombre de professionnels de l'événementiel appelait de leurs vœux la création d'une telle association mais la crise a souligné la nécessité de se fédérer pour être représenté et mieux compris. Les objectifs de l'Umena, qui vise plus de 500 membres, sont doubles. Il s'agit de se rendre visible et d'être bien compris, mais il y a aussi des choses à mettre en commun en particulier au niveau de la formation ou de l'innovation. L'intérêt de l'association, qui s'inscrit dans le droit fil de ce que fait l'Unimev (Union française des métiers de l'événement) au niveau national, sera également de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :