Papeterie de Bègles : pas de repreneur mais un projet de réindustralisation à l’étude

 |  | 985 mots
Lecture 5 min.
L'intersyndicale représentant les 91 salariés de la Papeterie de Bègles dénonce une mort annoncée.
L'intersyndicale représentant les 91 salariés de la Papeterie de Bègles dénonce une mort annoncée. (Crédits : Intersyndicale de la Papeterie de Bègles)
Aucune offre n’a été déposée au 15 janvier pour la reprise de la Papeterie de Bègles qui emploie 91 salariés et dont le groupe Etex s'est désengagé en octobre dernier. L’usine, située à Bordeaux Euratlantique, devrait donc fermer fin mars. Un dossier de réindustralisation est toutefois à l'étude à horizon deux à trois ans. En attendant, jusqu’au 10 février, des négociations sont en cours dans le cadre du plan de sauvegarde de l’emploi.

Inquiétude, tension, frustration, colère aussi dans le rang des 91 salariés. La Papeterie de Bègles devrait fermer ses portes dans les prochaines semaines. A la suite de l'annonce, le 5 octobre 2020, du désengagement d'Etex, propriétaire du site depuis 2011, aucun repreneur n'a déposé d'offre dans le temps imparti, c'est-dire avant le 15 janvier 2021. Les négociations prévues dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sont donc en cours.

"349 entreprises et fonds industriels spécialisés en France comme à l'international ont été approchés dans le secteur de la papeterie et du recyclage, il y a eu des lettres d'intention mais sans garantie de l'emploi, et au final pas d'offre ferme", confirme à La Tribune Ugo Silveira, directeur du site.

En revanche, la piste de la réindustrialisation est explorée. La direction et les représentants du personnel confirment qu'un dossier est à l'étude pour un projet qui verrait le jour dans 24 à 36 mois. L'occasion pour le maire de Bègles de rappeler que la ville comme l'Etablissement public d'aménagement (EPA) Bordeaux Euratlantique souhaitent pérenniser l'emploi et l'industrie en cœur de ville. "...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :