Les licenciements économiques en repli de 17 % en 2020 en Nouvelle-Aquitaine

 |  | 808 mots
Lecture 5 min.
La construction aéronautique et spatiale, ici l'usine de Lisi-Creuzet Aéronautique, à Marmande, est le secteur le plus touché par les licenciements économiques en Nouvelle-Aquitaine.
La construction aéronautique et spatiale, ici l'usine de Lisi-Creuzet Aéronautique, à Marmande, est le secteur le plus touché par les licenciements économiques en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : Lisi-Creuzet Aéronautique)
Selon les chiffres définitifs compilés par la Direccte de Nouvelle-Aquitaine, le nombre de suppressions d'emplois dans le cadre des procédures de licenciement économique, plan de sauvegarde de l'emploi et rupture conventionnelle collective, est en repli de 17 % en 2020 par rapport à 2019. Une bonne nouvelle toute relative et qui risque de ne pas durer. La Tribune fait le point.

A l'instar de la tendance nationale qui fait état d'une baisse de -38 % du nombre de défaillances d'entreprises en France en 2020, soit le niveau le plus bas depuis 30 ans, la conjoncture économique en Nouvelle-Aquitaine a plutôt bien résisté sur le front de l'emploi. Et alors que les annonces de plans sociaux massifs se succèdent en Occitanie, avec plus de 4500 emplois menacés à la fin décembre, la Nouvelle-Aquitaine se montre plus résiliente notamment grâce à la plus grande diversité de son tissu économique.

Aéronautique, automobile, industrie

Les chiffres définitifs de la Direccte Nouvelle-Aquitaine (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) pour l'année 2020 font ainsi état d'un recul de 17 % des suppressions d'emplois sur un an. Ainsi, très exactement 2.652 suppressions d'emplois de 87 entreprises dans le cadre des procédures de licenciement économique, plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) et rupture conventionnelle collective...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :