Avec trois millions d'euros en poche, Legalvision part à l'assaut des professionnels du droit

 |  | 677 mots
Lecture 3 min.
Loïc Le Goal est l'un des trois co-fondateurs de Legalvision en 2015
Loïc Le Goal est l'un des trois co-fondateurs de Legalvision en 2015 (Crédits : Legalvision)
L'entreprise bordelaise créée en 2015 a pivoté des TPE/PME vers les professions juridiques : avocats, notaires, experts-comptables. Le service proposé par Legalvision est toujours le même : leur permettre de sous-traiter les tâches juridiques les plus chronophages. Forte de ce modèle économique rentable, Legalvision vient de lever trois millions d'euros pour accélérer son développement en France et mettre un pied en Espagne.

Actuellement testé chez des partenaires, le service Legalvision Pro sera véritablement commercialisé en fin d'année 2020 auprès experts-comptables. Objectif : leur faire gagner du temps et donc de la productivité. Un concept qui a déjà séduit plus de 500 clients : des avocats, des notaires ainsi que des directions juridiques de grands groupes franciliens.

"Les professionnels du droit passent beaucoup de temps à travailler sur des dispositions juridiques relativement simples mais très chronophages. Par exemple, pour la création d'une entreprise, un avocat passe une heure avec son client mais aura ensuite cinq heures de travail de formalités juridiques et administratives : générer les multiples documents, collecter les signatures électroniques et les pièces obligatoires et communiquer le tout aux services du mille-feuilles administratif !...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :