Sommet Afrique-France : les pouvoirs publics draguent les entreprises locales

 |   |  503  mots
Le sommet Afrique-France ambitionne de réunir à Bordeaux chefs d'Etat et entreprises du 4 au 6 juin 2020.
Le sommet Afrique-France ambitionne de réunir à Bordeaux chefs d'Etat et entreprises du 4 au 6 juin 2020. (Crédits : CC by Pixabay PIRO4D)
A un peu plus de trois mois du sommet Afrique France qui se tiendra à Bordeaux du 4 au 6 juin 2020, Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle-Aquitaine et les autres parties prenantes cherchent à convaincre les entreprises locales d'y participer. Une enveloppe de 650.000 € est ainsi annoncée pour payer environ un tiers des coûts d'inscription au selon. Objectif : séduire une centaine d'entreprises régionales. Près de 70 candidatures sont déjà déposées.

50.000 m2 d'espaces d'exposition et plus de 500 exposants français et africains conviés, sans compter la cinquantaine de chefs d'Etat et les 15.000 visiteurs annoncés : c'est un évènement XXL qui est annoncé à Bordeaux du 4 au 6 juin avec la 28e édition du sommet Afrique-France. Et les collectivités locales veulent s'assurer qu'il se concrétisera bien par un océan d'opportunités commerciales pour les entreprises et startups de l'agglomération bordelaise et, plus largement, de la Nouvelle-Aquitaine.

"Nous voulons faire de ce sommet un véritable salon d'affaires réunissant les entreprises françaises et Africaines, les financeurs, les collectivités et les chefs d'Etat. Nous seront là pour accompagner ces entreprises dans leur démarche BtoB", résume Patrick Seguin, le président de la CCI Bordeaux Gironde, qui poursuit : "Vu les problèmes à l'ouest avec Trump et à l'Est avec le virus, nous serions bien avisés d'être plus investis au sud au risque de voir les entreprises turques ou chinoises prendre les marchés à notre place."

650.000 € de subventions publiques

Et pour convaincre les entreprises régionales de saisir cette opportunité, Bordeaux Métropole et la Région Nouvelle-Aquitaine sortent le chéquier avec une enveloppe de 500.000 € pour la première et de 150.000 € pour la seconde afin de payer au moins 20 % de l'inscription et du coût du stand. Une subvention qui peut même grimper à 46 % de prise en charge pour un stand de 6 m2 et qui devrait se situer autour de 30 % en moyenne.

L'objectif est que la moitié des 200 entreprises françaises annoncées soient issues de la région. Bordeaux Métropole subventionne les entreprises girondines et le conseil régional s'occupe des autres départements. Selon la CCI, déjà près de 70 candidatures d'entreprises de Gironde ont été déposées et sont en attente de la validation de la subvention. Ces aides sont valables jusqu'au 30 avril 2020.

Par ailleurs, la présence d'un millier de startups de tout le continent africain est également annoncée. "Ce sera un rendez-vous éminemment économique et nous avons déjà sélectionné 200 startups africaines tandis que deux autres sélections auront lieu fin mars et mi-avril", précise Pierre de Gaëtan Njikam, 3e adjoint au maire de Bordeaux chargé des partenariats avec l'Afrique. Cette mobilisation des pouvoirs publics et chambres consulaires concernent aussi les chambres d'agriculture et de métiers, les incubateurs girondins, dont Technowest, les agences de développement économique et les 60 entreprises membres du CBSOA (club d'entreprises Bordeaux-Afrique), présidé par Robert Dulery, le dirigeant de Medicaments Export.

/////////////////////

La Nouvelle-Aquitaine et l'Afrique en chiffres (source CCI) :

  • un solde commercial excédentaire de 460 M€, alors qu'il est très largement déficitaire au niveau national (-1,6 Md€)
  • des exportions de 1,48 Md€ en 2018, en repli de -3,3 % sur trois ans
  • des importations de 1,02 Md€ en 2018, en hausse de +13,3 % sur trois ans
  • le Maroc et la Tunisie sont les seuls pays africains à figurer parmi les 20 premiers partenaires commerciaux de la Nouvelle-Aquitaine.

Lire aussi : Exportations de Nouvelle-Aquitaine : les chiffres à connaître

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :