Stations pour satellites : Safran Data Systems s’agrandit et recrute en Gironde

 |   |  475  mots
Le nouveau bâtiment de 3.900 m2 de Safran Data Systems, sur le Bassin d'Arcachon, sera livré en octobre 2020.
Le nouveau bâtiment de 3.900 m2 de Safran Data Systems, sur le Bassin d'Arcachon, sera livré en octobre 2020. (Crédits : Conception réalisation groupe Elcimaï)
Safran Data Systems, filiale de Safran Electronics & Defense, a posé la première pierre de l’extension de son site de La Teste de Buch, en Gironde. C’est là que sont conçues, assemblées et testées les antennes et stations sol pour le suivi de satellites. Ce nouveau bâtiment permettra d’accompagner la croissance de l’entreprise pour répondre à la multiplication des programmes spatiaux. A la clé, 40 recrutements sont prévus pour atteindre les 200 salariés.

C'est officiel depuis lundi. Deux ans après son rachat par Safran, Zodiac Data Systems est devenu Safran Data Systems, filiale de Safran Electronics & Defense, et c'est sous ce nouveau nom qu'a été organisé, ce mercredi 5 février, la pose de la première pierre de l'extension du site de la Teste de Buch, sur le Bassin d'Arcachon, en Gironde. Le nouveau bâtiment de 3.900 m2 devrait être livré en octobre sur un terrain de plus de 27.000 m2. Objectif : accompagner la croissance de l'entreprise, qui affiche +20 % chaque année, et répondre à la multiplication des programmes spatiaux en étant plus compétitif.

Saisir les opportunités

"Cet investissement (dont le montant n'a pas été communiqué) est déterminant pour se positionner sur les nouvelles opportunités du marché spatial des constellations", a précisé Jean-Marie Bétermier, président de Safran Data Systems. Et de citer de nombreux projets en rupture (O3B, MPower, Oneweb, Starlink, Telesat, GuoWanget Galaxy en Chine...) qui se caractérisent par un très grand nombre de satellites en orbite. "Chaque projet requiert des dizaines voire des centaines de stations sol qui fonctionneront en réseau."

L'établissement de La Teste, créé en 1981, accueille justement les activités de R&D et de production d'antennes et de stations sol destinées à tous les grands programmes spatiaux et centres d'essais. "Notre métier consiste à établir des liens, des télécommunications, entre ce qui vole, c'est-à-dire un avion, un satellite, un lanceur ou un missile et le sol, et pour y parvenir, nous concevons des stations de réception radio fréquence et nous les testons", explique Jean-Marie Bétermier.

Un environnement propice

Pas question donc de déménager. "Nous avons besoin d'un horizon dégagé et d'un environnement radio-électrique relativement calme, donc peu bruyant par rapport à une métropole, c'est bien le cas ici." L'entreprise est implantée sur le site de l'aérodrome de La Teste, "le 2ème de France", précise Marie-Hélène des Esgaulx, présidente de la Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon sud (Cobas). "Il s'agit du 2ème bassin d'emploi de Gironde avec 11.500 emplois", rappelle-t-elle également.

Le site de Safran qui employait 80 personnes il y a quatre ans, fait aujourd'hui travailler 170 personnes (sur les 700 que compte la filiale sur cinq sites), et des embauches sont annoncées pour atteindre rapidement les 200 salariés. "Tous les métiers sont concernés. R&D bien sûr, mais aussi les services. Il faut savoir que ce site abrite le service client, avec une dizaine de personnes, pour toutes les stations déployées chez nos clients dans le monde." Parmi ces derniers figurent notamment la Direction générale de l'armement (DGA), le Centre national d'études spatiales (Cnes) ou encore Airbus Défense and Space et Thales Alenia space.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2020 à 21:40 :
Hello,

Coquille : constellation O3b ("Other Three Billions" de personnes qui n'ont pas accès à internet") et non pas 03b...
Réponse de le 07/02/2020 à 14:44 :
Bonjour,

C'est corrigé. Merci de votre vigilance.

Bien cordialement

La Rédaction

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :