Bpifrance : de nouveaux locaux à Bordeaux pour affirmer ses ambitions

 |   |  716  mots
L'inauguration des nouveaux locaux de Bpifrance, situés quai de Paludate
L'inauguration des nouveaux locaux de Bpifrance, situés quai de Paludate (Crédits : Bpifrance)
Bpifrance a inauguré ses nouveaux locaux, au cœur d'Euratlantique à Bordeaux, lundi 25 novembre, en présence de 200 entrepreneurs. Ses représentants Laurent de Calbiac et Anne Guérin en ont profité pour faire le point sur l'activité tant en Nouvelle-Aquitaine qu'en France, et fixer les priorités de 2020.

Installée au nord de Bordeaux, place Ravezies, Bpifrance a migré au sud de la ville vers Euratlantique en s'installant au n°52 du quai de Paludate dans un immeuble réalisé par Vinci, qui l'occupe également sur cinq étages. La Banque publique d'investissement bénéficie quant à elle de 1.400 m2 sur un niveau. "On était à l'étroit sur 1.000 m2 à Ravezies, nous avons donc profité de la fin du bail pour déménager", explique Laurent de Calbiac, délégué régional Nouvelle-Aquitaine de Bpifrance. Le nouveau site s'avère effectivement bien plus vaste et se veut également un point de rencontre ouvert aux entrepreneurs de la région. Sur la totalité du territoire régional, Bpifrance emploie 75 personnes.

Au plan national, la Banque publique d'investissement a garanti 9 milliards d'euros de crédit l'an passé (90 % des opérations ayant été réalisées au profit de TPE) et injecté en financement 19 milliards d'euros, énumère Anne Guérin, directrice exécutive du financement et du réseau de Bpifrance. Elle met également en valeur l'aspect formation et accélération d'entreprises : modules en ligne ou en rendez-vous physiques, réseau Bpifrance Excellence qui fédère 4.000 dirigeants et dirigeantes d'entreprise sélectionnés pour confronter leurs expériences, conseil avec des intervenants externes, analyses cofinancées... sans oublier les accélérateurs thématiques (PME, ETI, sectoriels, régionaux...) qui ont profité à 1.200 entreprises depuis mars 2015, un total amené à croître fortement au fil des prochains mois. "Cet aspect formation et réseautage, particulièrement dans les accélérateurs, aide les dirigeants dans leur réflexion. Souvent, il les conduit à recruter à des postes-clés, à engager des actions concrètes en matière de développement international ou de croissance externe par exemple", poursuit Anne Guérin.

La directrice exécutive du financement et du réseau a également rappelé qu'en 2019, Bpifrance avait récupéré les missions autour de la création d'entreprise exercées précédemment par la Caisse des dépôts et consignations, avec l'animation des réseaux d'accompagnement œuvrant sur cette thématique. L'accent est notamment mis sur les actions entreprises dans les quartiers prioritaires de la ville. 2019 a également été marquée par la tournée française French Fab dédiée au monde de l'industrie. 2020 sera placée sous le signe des deeptechs, ces entreprises - très - innovantes porteuses de technologies de rupture à l'instar de Treefrog Therapeutics, LNC Therapeutics, Poietis ou encore Olikrom qui sont suivies par Bpifrance. La Banque publique d'investissement dispose d'une enveloppe de 800 millions d'euros à déployer sur cinq ans pour "faire sortir les innovations des laboratoires et les transformer en entreprises, en produits". Au-delà de la deeptech, Bpifrance veut également mettre en valeur sa "capacité à être un investisseur patient, qui ne dégrade pas les conditions de marché » et entend lier fortement transformations numérique, énergétique et écologique.

Le volontariat territorial en entreprise, nouveau dispositif à lancer

Au niveau national comme régional, "2019 devrait être alignée sur la croissance de 2018", estime Laurent de Calbiac. Le délégué Nouvelle-Aquitaine avait dévoilé en avril dernier les grands chiffres de Bpifrance au plan de la région, évoquant un soutien à l'économie de 1,5 milliard d'euros, permettant de débloquer un total de 3 milliards d'euros de financements grâce à l'effet de levier, avec un total de 8.089 entreprises accompagnées dans leurs projets. Ce nombre devrait encore augmenter sur l'ensemble de l'année 2019. Le recrutement de la 3e promotion des accélérateurs régionaux (30 PME et 10 ETI) a été bouclé. Ces entreprises seront respectivement accompagnées par Kedge Business School et HEC Executive Education. Laurent de Calbiac relève par ailleurs que le réseau d'alumni de ces accélérateurs prend de plus en plus d'importance.

Des initiatives devraient être engagées pour mieux faire connaître le nouveau dispositif Volontariat territorial en entreprise. Ce dernier s'adresse aux étudiants ou jeunes diplômés d'écoles et d'universités et leur permet de candidater sur des offres d'emplois proposées par des PME et ETI industrielles implantées notamment dans les Territoires d'industrie, pour des postes de type "bras droit du dirigeant". Une tournée "Entrepreneuriat pour tous" est également programmée le 4 décembre à Pau, le 14 à La Rochelle et le 17 à Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :