En Nouvelle-Aquitaine, le Crédit coopératif veut accélérer sur l'ESS et les particuliers

 |   |  478  mots
Le Crédit coopératif compte près de 62.000 clients en Nouvelle-Aquitaine, tous marchés confondus.
Le Crédit coopératif compte près de 62.000 clients en Nouvelle-Aquitaine, tous marchés confondus. (Crédits : Reuters)
Avec dix agences bancaires en Nouvelle-Aquitaine et une e-agence basée à Bordeaux, le Crédit coopératif emploie 137 salariés dans la région. La banque coopérative veut se positionner comme le leader du financement de l'économie sociale et solidaire tout en accélérant sur le marché des particuliers.

Au 30 septembre 2019, le Crédit coopératif comptait près de 62.000 clients dont 29.000 particuliers, 25.000 clients majeurs protégés et 7.800 personnes morales. Ces dernières se répartissent entre 3.800 entreprises (Sociétés coopératives et participatives, PME, PMIE, commerçants...) et 4.000 organisations de l'économie sociale et institutionnelle (associations, mutuelles, bailleurs sociaux, entreprises publiques locales...). "Mais en termes de produit net bancaire (PNB), la moitié provient des entreprises, 30 % de l'économie sociale et institutionnelle et seulement 20 % des particuliers", précise Béatrice Ogé, la directrice régionale du Crédit coopératif en Nouvelle-Aquitaine.

Après 23 M€ en 2017, le PNB de la banque en Nouvelle-Aquitaine s'est contracté à 22 M€ l'an dernier "en raison d'un changement de système informatique de plus d'une centaine de millions d'euros qui a impacté les résultats de 2018 et entraîné une diminution de facturations des commissions de services durant cette période", fait valoir l'établissement bancaire qui précise que "l'année 2019 est encourageante et le PNB devait dépasser celui de 2017".

Béatrice Ogé Crédit coopératif

Béatrice Ogé, directrice régionale du Crédit coopératif en Nouvelle-Aquitaine (crédits : Alain Bujak).

Conformément au plan stratégique arrêté au niveau national, le Crédit coopératif, qui est lié capitalistiquement avec le groupe BPCE, veut accélérer sur la clientèle des particuliers en mettant en avant "les valeurs d'éthique, de responsabilité sociale, de transparence et de financement de l'économie réelle", explique la directrice régionale. Que ce soit par le biais de ses campagnes d'affichage ou par le bouche-à-oreille, Béatrice Ogé sent un véritable frémissement sur ce marché "avec plus d'un millier de nouveaux clients particuliers via l'e-agence depuis le début de l'année". Cette structure, qui couvre tout le sud de la France, regroupe sept collaborateurs contre quatre en 2017. Au total, le Crédit coopératif emploie 137 salariés en Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux, Mérignac et dans ses dix centres d'affaires.

Traditionnellement présentée comme la banque des Scop (sociétés coopératives et participatives), le Crédit coopératif revendique "une proximité et des valeurs communes avec les unions régionales des Scop". "Nous travaillons avec elles main dans la main pour accompagner les Scop dans toutes leurs étapes comme la création, les cas de transmissions mais aussi lors des moments difficiles", indique Béatrice Ogé. Elle reprend à son compte le plan stratégique du Crédit coopératif qui vise la place de leader sur le marché de l'économie sociale et solidaire dont les Scop sont un acteur majeur. "Ces entreprises disposent en général d'un accompagnement solide de la part des unions régionales des Scop, d'outils financiers dédiés tels que le Socoden et d'une gestion prudente et collective, tout cela maximise les chances de se développer avec succès", observe-t-elle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :