Le Sommet Afrique-France 2020 dévoile ses contours

 |   |  745  mots
L'ambassadrice Stéphanie Rivoal est secrétaire générale du sommet
L'ambassadrice Stéphanie Rivoal est secrétaire générale du sommet (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
Le prochain Sommet Afrique-France commence à se révéler. L'événement, qui devrait attirer 25.000 participants, aura lieu du 4 au 6 juin 2020 à Bordeaux. Emmanuel Macron et le gouvernement français accueilleront 54 chefs d'Etat ou de gouvernement invités, des délégations interministérielles... Plusieurs milliers d'entreprise seront aussi au rendez-vous et s'installeront dans la Cité des solutions, cœur de l'événement. Cette 28e édition aura pour thème central « Changer les villes pour changer la vie » et abordera particulièrement la problématique de l'urbanisation et de ses défis, à transformer en opportunité. Les organisateurs veulent "un sommet du concret" et la création de relations économiques pérennes.

Annoncé dès 2017, le Sommet Afrique-France 2020 est passé à la vitesse supérieure mardi 17 septembre lors d'une présentation détaillée de l'événement dans les locaux de Bordeaux Métropole. Présentation qui a rassemblé une large foule. La capitale girondine a été choisie pour accueillir cette manifestation d'envergure internationale, destinée à accueillir 25.000 personnes sur trois jours, du 4 au 6 juin 2020. Le Parc des expositions sera le théâtre de cette 28e édition câblée sur la thématique de la ville et des territoires durables. "Souvent, les sommets se sont tenus sur les thèmes de la paix et de la sécurité. Ici, nous sommes sur quelque chose de très différent, très positif et inclusif, qui donne le ton, celui de la construction. Les villes d'aujourd'hui sont perçues comme un défi, sur fond d'accroissement de la population urbaine. Elles doivent s'imposer comme une solution", déroule l'ambassadrice Stéphanie Rivoal, secrétaire générale du sommet et cheville ouvrière de l'événement avec l'appui de Pierre de Gaétan Njikam Mouliom, 3e adjoint au maire de Bordeaux chargé des partenariats avec l'Afrique et de la francophonie. La dynamique représentante de l'Etat envisage cette 28e édition du Sommet comme "une fabrique du concret" permettant de "développer de nouveaux partenariats économiques, durables, pour coconstruire des écosystèmes urbains".

Une Cité des solutions et sept quartiers

Créés en 1973, les Sommets Afrique - France réunissent à intervalles réguliers acteurs politiques, économiques, sportifs et culturels. Ce 28e opus aura plusieurs facettes. Le président de la République Emmanuel Macron et le gouvernement français ont invité 54 chefs d'Etat et de gouvernement à venir à leur rencontre à Bordeaux. Des délégations de ministères, de maires, de collectivités locales, d'acteurs de la société civile... sont également attendues. Ce cadre institutionnel se double d'une volonté de tisser des ponts économiques via la Cité des solutions. Cette dernière, au sein du Parc des expositions, sera construite autour de sept "quartiers" thématiques : l'accès aux services essentiels, nourrir les villes, la vie dans la ville, se connecter, construire et embellir, se déplacer et financer les projets. Stéphanie Rivoal souligne d'ailleurs que certains sujets sont très similaires en France et en Afrique, comme l'importance de "maintenir de l'emploi et du bien-être dans les villes secondaires" pour éviter la métropolisation galopante. En Afrique en particulier, la population urbaine devrait doubler en 25 ans, et atteindre le milliard d'habitants en 2040.

Lire aussi : Bordeaux accueillera le Sommet Afrique - France 2020 consacré à la ville durable


Plus de 500 entreprise françaises et africaines pourront investir cette Cité des solutions et exposer "leurs propositions concrètes". Les organisateurs du sommet ambitionnent justement d'augmenter sensiblement le nombre d'entrepreneurs africains présents. A cet effet, un Challenge sera lancé le 1er octobre, permettant à un jury de sélectionner un millier de profils retenus à l'issue d'un appel à candidatures via la plateforme Digital Africa. Ce millier d'entrepreneurs seront invités par l'Etat français. Au total "15.000 acteurs de la ville durable seront conviés", poursuit Stéphanie Rivoal. 150 conférences figurent également au programme, au-delà des rendez-vous business. Le Sommet vise également à toucher la société civile bordelaise. Une journée sera ouverte au grand public. Un concert, potentiellement sur la place des Quinconces, aura pour objectif de donner un aperçu des cultures africaines. Un match de football sera aussi programmé au Matmut Atlantique. Les organisateurs se gardent bien de s'avancer sur l'identité des joueurs mais on croit comprendre qu'il n'est pas impossible d'y voir l'équipe de France affronter un adversaire dans le cadre de ses matchs de préparation à quelques jours de l'Euro. Stéphanie Rivoal laisse planer le mystère, rien n'étant à ce jour décidé. Mais elle insiste sur "le dialogue d'égal à égal" qui prévaudra lors du Sommet et martèle vouloir voir émerger "du concret, des relations pérennes".

Patrick Bobet et Nicolas Florian, respectivement président de Bordeaux Métropole et maire de Bordeaux, ont évoqué lors de la présentation de mardi "des perspectives très riches autour de ce que l'on pourra faire ensemble" et se sont réjouis "des temps d'échanges et d'ouvertures sous le signe de la confiance" qui permettra ce sommet, organisé par l'agence Richard Attias & Associates. Trois premiers partenaires stratégiques du Sommet ont été dévoilés : Méridiam, Colas et Veolia.

Sommet Afrique-France 2020 présentation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :