Aquitains d'ailleurs : Jean Brajon, vigie du tourisme en Grèce

 |   |  686  mots
Jean Brajon se partage entre Athènes et la France. Depuis 2007, il dirige Vacances Héliades
Jean Brajon se partage entre Athènes et la France. Depuis 2007, il dirige Vacances Héliades (Crédits : DR)
[Aquitains d'ailleurs ] Après une année 2018 record, marquant la fin de huit ans de crise, le nombre de visiteurs étrangers a baissé cette année à Athènes et dans les îles grecques, constate Jean Brajon. Né dans le Lot-et-Garonne, le directeur du tour-opérateur Héliades partage sa vie entre Athènes et la France.

Le rituel n'a jamais changé. Chaque soir, c'est toujours sur la colline de Lycabette que les Athéniens (et quelques touristes) viennent prendre le frais, avec une vue à 360 degrés sur leur ville. Depuis un an, l'homme de la rue a un peu retrouvé le sourire avec la fin, en août 2018, de la tutelle de Bruxelles, du FMI et de la BCE, marquant l'épilogue de huit ans de crise. "Bien sûr, des boutiques ont rouvert dans les rues d'Athènes, mais tout n'est pas réglé, tempère Jean Brajon. On n'est pas encore revenu à l'époque faste des années 90 où les Grecs dépensaient l'argent qu'ils n'avaient pas grâce aux crédits et aux cartes bancaires."

Jean Brajon se partage entre Athènes et la France. Depuis 2007, il dirige Vacances Héliades, filiale de XL Airways, premier tour-opérateur français sur la Grèce avec autour de 100 000 clients par an (sur 1,5 million, NDLR). Il constate cette année une baisse de fréquentation de 5 à 10 %. "La Grèce était arrivée à un niveau qu'elle n'avait pas connu auparavant, analyse-t-il. Et cette année, le pays fait aussi les frais du retour dans le jeu de destinations comme la Tunisie, la Turquie ou l'Égypte." Avec 32 millions de visiteurs l'an dernier (pour 11 millions d'habitants), le tourisme reste la deuxième ressource de la Grèce derrière la marine marchande. Selon les chiffres officiels, huit emplois sur dix créés en 2017 l'ont été dans ce secteur. "Après les Anglais et les Allemands, les Français représentent le troisième marché en Grèce, détaille Jean Brajon. Quelqu'un qui veut y travailler, au moins d'avril à octobre, est à peu près sûr de trouver un job s'il maîtrise l'anglais."

Airbnb et lignes low cost

La Grèce est en plein boom. De nombreuses structures hôtelières ont ouvert, de nouvelles liaisons aériennes, notamment des low cost, ont été créées... Les tour-opérateurs ont dû s'adapter. "Depuis deux ans, on a aussi vu se développer la location de logements entre particuliers via Airbnb, observe le Français. Aujourd'hui, le touriste accède à son voyage tout seul. Il a fallu se mettre à la page, en proposant par exemple non plus seulement des charters du samedi au samedi, mais aussi des vols réguliers tous les jours." Changement aussi fin 2018, lorsque Héliades était racheté par Marietton. "Cela nous permet d'être aujourd'hui vendu par les plus de 400 agences du réseau Havas Voyages que possède le groupe en France, argumente Jean Brajon. Jusqu'à présent, on était un peu esseulé sur la distribution."

Né il y a 53 ans dans le petit village de Barbaste, près de Nérac dans le Lot-et-Garonne, fils d'un couple de coopérants de retour d'Algérie, philhellènes avertis, et d'un grand-père petit berger devenu maître d'école, Jean Brajon découvre la Grèce (et en tombe amoureux !) tout gosse, à dix ans. Cet été-là, il était venu en voiture avec ses parents au terme d'un incroyable périple. Le jeune homme démarre ensuite sa carrière chez Nouvelles Frontières, avec le bouillonnant PDG Jacques Maillot, qui l'envoie diriger l'agence de Dakar, au Sénégal, puis en Irlande et en Grèce. Père de trois enfants, Jean Brajon aimerait que les touristes passent un peu plus de temps à Athènes : "Malheureusement, ce n'est qu'une porte d'entrée sur les îles ou le Péloponnèse, alors que c'est une vraie destination en soi pour un week-end à trois heures de Paris. On a l'image d'une ville polluée et bruyante, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui." Notamment grâce au tramway construit après les JO de 2004.

Lui écrire : [email protected]

-------------------
La rubrique Aquitains d'ailleurs s'intéresse aux Bordelais et Néo-Aquitains qui ont quitté la région pour lancer des entreprises ailleurs dans le monde et se frotter de près aux marchés internationaux. Dans cette rubrique, ils racontent leurs histoires. Contact : Emmanuel Langlois, langloismanu[at]yahoo.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2019 à 10:51 :
probléme : queues interminables au ferry , organisation inexistante alors que les sièges sont affectés ; restauration dans les sites touristiques loin de la cuisine grecque

beaucoup trop de monde à Mykonos et santorin , il faudrait contingenter car c'est à la limite de l'insupportable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :