Yann Bubien prend la direction du CHU de Bordeaux

 |   |  270  mots
Le CHU de Bordeaux a officialisé l'arrivée de Yann Bubien à compter du 1er octobre 2019
Le CHU de Bordeaux a officialisé l'arrivée de Yann Bubien à compter du 1er octobre 2019 (Crédits : CHU de Bordeaux)
Directeur de cabinet adjoint d'Agnès Buzyn au ministère des Solidarités et de la Santé, Yann Bubien a été nommé par décret directeur général du CHU de Bordeaux. A compter du 1er octobre 2019, il succèdera à Philippe Vigouroux, qui rejoint l'ambassade de France à Rome.

Philippe Vigouroux est sur le départ. Directeur général du CHU de Bordeaux depuis février 2013, il a été nommé conseiller aux affaires sociales auprès de l'ambassadeur de France à Rome et s'apprête donc à laisser la place à Yann Bubien. Natif de Bordeaux, ce dernier a été nommé par décret le 16 août dernier. Diplômé de Sciences Po Bordeaux (en 1993) et de l'Ecole des hautes études en santé publique, il connaît tant les rouages hospitaliers que politiques, pour avoir notamment dirigé le CHU d'Angers pendant cinq ans, travaillé aux côtés de Roseline Bachelot, Xavier Bertrand...

A Bordeaux, il prendra la tête d'un "paquebot" qui est aussi le principal employeur public de la région Nouvelle-Aquitaine avec 14.000 salariés dont 2.000 médecins. Le CHU recrute chaque année près de 1.200 personnes qui dispose d'un budget annuel d'un milliard d'euros. Le centre hospitalier universitaire de Bordeaux se positionnait à la 2e place du classement 2018 des hôpitaux français élaboré par le journal Le Point, un cran derrière le CHU toulousain qui lui a ravi la pole position décrochée en 2016 et 2017. Il égrenait en 2017 des chiffres impressionnants : 588.296 consultations, 52.184 interventions en bloc opératoire par an, 15 naissances par jour soit 5547 naissances par an, 531.000 appels entrants sur la plateforme de régulation du SAMU, plus de 300 professionnels de la recherche clinique... Philippe Vigouroux annonçait dans nos colonnes en mai dernier souhaiter voir la structure passer un cap en matière de coopération d'ici 2020 avec notamment l'ouverture d'un lieu dans ses murs dédié à l'open innovation et aux collaborations avec des startups.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :