Gilets jaunes : le fonds de soutien aux commerçants bordelais et néo-aquitains est opérationnel

 |   |  473  mots
Nicolas Florian (Bordeaux), Patrick Bobet (Bordeaux Métropole), Patrick Seguin (CCI Bordeaux Gironde), Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Laporte (Chambre de métiers) ont affiché leur unité et leur réactivité.
Nicolas Florian (Bordeaux), Patrick Bobet (Bordeaux Métropole), Patrick Seguin (CCI Bordeaux Gironde), Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Laporte (Chambre de métiers) ont affiché leur unité et leur réactivité. (Crédits : PC / La Tribune)
Le fonds de soutien de 2,6 M€ pour les commerçants, artisans et restaurateurs de Bordeaux Métropole et de Nouvelle-Aquitaine est désormais accessible via un portail web unique. Les collectivités et chambres consulaires qui le financent promettent un versement des aides dans un délai de 15 jours.

Unité et réactivité pour soutenir les commerçants, restaurateurs et artisans sinistrés par les manifestations hebdomadaires des Gilets jaunes qui durent à Bordeaux et ailleurs en Nouvelle-Aquitaine depuis désormais 20 semaines. C'est le message affiché par la mairie de Bordeaux, Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle-Aquitaine, la CCI Bordeaux Gironde et la Chambre de métiers de Gironde, ce mardi 3 avril, pour le lancement d'un fonds de soutien exceptionnel accessible via un site internet. Ce portail désormais opérationnel sera le guichet unique pour bénéficier des différentes aides votées ces dernières semaines par les collectivités locales et chambres consulaires.

Lire aussi : Gilets jaunes : le point sur les aides aux commerçants bordelais sinistrés

Ces aides s'élèvent au total à 2,6 M€ dont 2 M€ par le conseil régional à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, 500.000 € par Bordeaux Métropole et 100.00 € par les chambres consulaires girondines. "La plateforme fonctionne et ne demande que quelques minutes pour soumettre un dossier. Nous garantissons une réponse sous une semaine et un versement des aides sur les comptes bancaires des commerçants en quinze jours", promet Patrick Seguin, le président de la CCI Bordeaux Gironde qui assure l'interface et le versement des aides financières. La structure a déjà reçu 200 appels de commerçants et, en partenariat avec la Chambre de métiers, est allée rencontrer 820 commerçants bordelais ces quinze derniers jours pour les inviter à solliciter les aides. "La démarche est simple et rapide, j'invite donc tous les commerçants concerner à déposer leur dossier", insiste Patrick Séguin. La date limite pour déposer un dossier a été fixée au 30 juin 2019.

Jusqu'à 16.500 € d'aide à Bordeaux

A Bordeaux, un commerçant pourra toucher jusqu'à 6.500 € d'aide s'il accuse une baisse d'au moins 20 % de son activité depuis le début du mouvement et jusqu'à 16.500 € si la perte dépasse 30 %. Ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, un établissement pourra bénéficier d'une aide jusqu'à 10.000 € en cas de baisse d'au moins 30 %. Ces aides sont défiscalisées.

Selon un sondage réalité auprès d'un millier de commerçants, restaurateurs et artisans du centre-ville de Bordeaux, un quart des répondants subissent une chute d'activité supérieure à 50 % et la moitié enregistrent une baisse comprise entre -20 % et - 50 %. Environ 600 emplois pourraient être en danger. Cependant, le nombre de dépôts de bilan et de liquidations judiciaires survenus depuis le début de l'année n'a augmenté que de 2 % à Bordeaux Métropole par rapport à la même période en 2018. Selon Maribel Bernard, l'adjointe au maire de Bordeaux en charge du commerce et de l'artisanat, "2.000 commerçants et artisans sont potentiellement éligibles à Bordeaux. Il y a beaucoup d'impatience parce qu'on est désormais à 20 semaines de manifestation, c'est quasiment la moitié d'une année. On rentre vraiment dans le dur."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :