EMS Proto lauréate du concours #10000 Startups

 |   |  569  mots
Pierre-Yves Sempere, cofondateur d'EMS Proto, lauréate dans la catégorie Industrie 4.0
Pierre-Yves Sempere, cofondateur d'EMS Proto, lauréate dans la catégorie Industrie 4.0 (Crédits : DR)
La saison 7 de "10.000 startups pour changer le monde" a récompensé lundi 25 mars au Grand Rex à Paris huit jeunes pousses parmi 46 finalistes. Spécialiste de la fabrication de prototypes de cartes électronique, la société girondine EMS Proto, qui se positionne comme le chaînon manquant de l'électronique française, est lauréate nationale dans la catégorie Industrie 4.0.

Fondée en juillet 2015 en Gironde par deux ingénieurs, Pierre-Yves Sempere et Damien Michaud, EMS Proto est née d'un constat : faire réaliser, en France, une carte électronique en phase de prototypage est généralement trop cher et trop long. Une observation liée au fait que la filière française de l'électronique compte essentiellement des sous-traitants industriels dont les machines ont vocation à tourner à 100 % de leurs possibilités. Ces acteurs peuvent réaliser des prototypes mais doivent, pour cela, arrêter leurs chaînes de production, produire les deux ou trois prototypes demandés, et redémarrer leur chaîne de production. Ce qui n'est rentable pour personne et allonge considérablement les délais. EMS Proto s'est donc emparée du prototypage et de la fabrication de petites séries, avec succès. L'entreprise propose aux industriels d'assembler sous un délai de 48h à 72h leurs cartes électroniques en petites quantités, sans transiger sur la qualité industrielle, là où les acteurs traditionnels prennent 15 à 20 jours. EMS Proto effectue une prestation complète en achetant les composants, le circuit imprimé et en réalisant l'assemblage sans outillage. Chaque carte électronique est contrôlée de façon automatique par rayons X et via des caméras.

4 M€ investis en quelques mois

EMS Proto a réussi à compresser les délais en innovant sur deux plans : le choix d'une usine entièrement automatisée mais aussi la prise de commande, totalement repensée.

"Nous avons développé une plateforme Internet qui permet à nos clients de chiffrer le coût de réalisation d'une carte électronique et de passer commande en une dizaine de minutes. Cette plateforme répond aux besoins des ingénieurs en électronique qui font appel à nous. Le suivi est, par ailleurs, assuré par des électroniciens et non des opérateurs comme en Asie", précise Pierre-Yves Sempere.

La société, lauréate du Pass French Tech 2018 dans la catégorie croissance du chiffre d'affaires, est désormais en hypercroissance. Le marché répondant présent, EMS Proto a doublé en décembre ses capacités de production, passant de 2.000 à 4.000 cartes électroniques fabriquées chaque mois, et construit une nouvelle usine, toujours à Martillac près de Bordeaux où elle est basée. Une fois le chantier réalisé, elle bénéficiera de quatre lignes de productions. Au final, l'entreprise aura investi 4 millions d'euros en quelques mois. Son chiffre d'affaires est, lui, passé de 1 à 1, 6 M€ entre 2017 et 2018. La croissance attendue en 2019 devrait être encore verticale, autour de + 30 % par mois, d'autant plus qu'EMS Proto a fixé un cap ambitieux à l'export.

"Nous visons l'Europe, notamment l'Allemagne, l'Angleterre, l'Italie où le besoin est le même qu'en France. Nous avons des représentants à l'étranger mais notre stratégie consiste à construire des filiales, au moins trois. 2019 sera peut-être aussi marquée par une opération de croissance externe", annonce Pierre-Yves Sempere, clairement offensif.

Le dirigeant d'EMS Proto (une quinzaine d'emplois et de nombreux recrutements prévus) va de l'avant, loue les mérites d'un secteur industriel qui se réinvente avec l'usine 4.0 mais qui a besoin de soutien. Il fustige au passage le manque d'allant de certains de ses interlocuteurs :

"Il faut de l'ambition pour avancer. Comment peut-on avoir une France qui avance si nous n'investissons pas dans l'industrie ? Car sans le hardware, que représentent les cartes électroniques, il n'y aura plus de software !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :