Aéronautique : Stelia Rochefort dépasse le cap des 900 salariés et s’agrandit

 |   |  630  mots
Christophe Betencourt, directeur du site Stelia Aerospace à Rochefort.
Christophe Betencourt, directeur du site Stelia Aerospace à Rochefort. (Crédits : Stelia Aerospace)
Grâce à de nouveaux contrats signés avec des compagnies aériennes référentes dans le monde de la cabine, l’activité de fabrication de fauteuils passagers est en fort développement sur le site de Stelia Aerospace à Rochefort. Un doublement de la production est annoncé en 2019. L’activité de fabrication d’aérostructures, majeure sur le site avec 80 % des effectifs, est également en croissance, avec des programmes qui montent en cadence. D’où l’extension de 5.000 m2 qui a commencé à être livrée. Tour d’horizon des projets et de la feuille de route du site avec son directeur, Christophe Betencourt, arrivé à l’automne dernier.

Que représente l'activité des fauteuils passager pour le site de Rochefort ?

Le site a la particularité de réunir les 3 activités aéronautiques de Stelia Aerospace, à savoir la fabrication d'aérostructures, de sièges pilotes et de fauteuils passagers. En l'occurrence, nous sommes le seul site du groupe à produire l'ensemble de la gamme des fauteuils passagers, donc toutes les compétences sont réunies ici à Rochefort où travaillent, en tout, plus de 900 salariés. 20 % de nos effectifs sont consacrés à la fabrication de ces fauteuils passagers et nous travaillons en direct pour une cinquantaine de compagnies aériennes. En 2018, 2.000 produits sont sortis de notre usine, mais au vu des contrats qui ont été signés, je suis en capacité de vous dire que nous allons doubler la production en 2019 et nous devrions suivre la même tendance dans les deux ou trois années à venir. Le développement de l'activité cabine est en train de prendre un virage.

Comment l'expliquez-vous ?

Il faut savoir que les fauteuils passagers constituent l'image de marque d'un avionneur. En ce qui nous concerne, nous nous sommes positionnés sur un créneau de luxe à la française, avec des sièges connectés et sur-mesure. Stelia a eu la chance de pouvoir contractualiser l'été dernier avec Singapour Airlines, qui fait partie des compagnies qui donnent la tendance, notamment côté Asie. Cela a été le début d'un cercle vertueux. Un contrat a été officialisé avec Turkish Airlines en début d'année. Nous allons fournir des fauteuils classe affaires sur-mesure qui seront installés sur 25 Boeing 787 et 25 A350 récemment commandés. Les livraisons commenceront à l'été 2019.

Quelle est votre feuille de route pour le site de Rochefort ?

Le nouveau schéma directeur (2021-2025) a pour objectif de faire de Rochefort une des usines phares du groupe. Cela passe par la modernisation du site pour en faire une usine encore plus compétitive et, que d'un site efficace, on en fasse un site efficient. Nous avons l'ambition d'y intégrer les éléments de l'usine du futur qui ont été déployés sur le site de Méaulte dans la Somme, entre robotisation et digitalisation. Les résultats mesurés sur cette première usine nous confortent dans le fait qu'il faut prendre ce virage.

Quels sont vos projets à plus court terme ?

Nous sommes en train de construire des extensions de bâtiments de 5.000 m2 pour l'aérostructure, avec de nouvelles lignes de production principalement pour accompagner Airbus dans la montée en cadence de ses programmes. Une première tranche de 2.000 m2 vient d'être livrée. Une seconde est prévue début avril. La troisième, en fin d'année. Nous arriverons alors aux limites de ce qu'il est possible de construire sur notre périmètre. Dans le cadre de notre schéma directeur, des discussions sont donc prévues avec les collectivités pour voir ce qu'il est possible d'envisager par la suite, à l'extérieur du site. L'activité aérostructure, qui est bel et bien l'activité majeure de l'usine, tirée par les programmes A319, A320, A321 ou encore Global 7500 de Bombardier, demande beaucoup de surface et de personnel.

Quelles sont vos prévisions d'embauche ?

C'est tout d'abord la première fois que nous atteignons les 900 salariés. Les effectifs ont augmenté de 12 % en 3 ans et la tendance va se poursuivre. Après avoir ouvert 123 postes en recrutement externe en 2018, nous envisageons environ 80 nouveaux postes sur l'année 2019. Le site de Rochefort présente une bonne dynamique.

-----------------------------------

Stelia Aerospace en chiffres :

  • 7.000 employés dans le monde dont 4.500 en France et 2.500 en Amérique du Nord, en Tunisie et au Maroc
  • 5 sites en France : Rochefort, Mérignac (33), Colomiers (31), Méaulte (80), Saint-Nazaire (44)
  • Chiffre d'affaires : 2,2 milliards d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :