Air Canada ouvre une liaison Bordeaux-Montréal en juin 2019

 |   |  816  mots
Jean-François Raudin, Daniel Jouanneau et Pascal Personne hier à la CCI Bordeaux Gironde.
Jean-François Raudin, Daniel Jouanneau et Pascal Personne hier à la CCI Bordeaux Gironde. (Crédits : J. Philippe Déjean)
Ce mardi 5 mars, la compagnie Air Canada a envoyé à Bordeaux son directeur général France, Jean-François Raudin, accompagné de Daniel Jouanneau, président de la Chambre de commerce et d’industrie France-Canada, qui ont été accueillis par Pascal Personne, directeur de l’aéroport de Bordeaux.

Cette délégation d'Air Canada, arrivée le matin, a passé toute la journée d'hier à Bordeaux, en particulier pour rencontrer les milieux d'affaires bordelais. Air Canada va commencer par une présence estivale programmée du 15 juin au 15 septembre 2019 à raison de quatre vols par semaine : les mardi, jeudi, vendredi et dimanche de Bordeaux à Montréal, et les lundi, mercredi, jeudi et samedi de Montréal à Bordeaux. Comme l'a rappelé Pascal Personne le premier vol direct Bordeaux-Montréal a été inauguré le 15 juin 2006 par Air Transat.

"Sur cette ligne Air Transat a transporté plus de 34.000 passagers en 2018, ce qui a motivé Air Canada à s'y intéresser. Bordeaux-Montréal se développe mais ça va aller au-delà avec la desserte de villes canadiennes comme Toronto, Vancouver et Québec. Et puis Montréal est aussi une porte d'entrée importante et efficace vers les Etats-Unis. Ce qui va accélérer nos liaisons avec ce pays", a déroulé en substance Pascal Personne, qui a également évoqué une diversification vers les Antilles, les Amériques Centrale et du Sud.

Sans oublier de préciser qu'une étude mondiale vient de montrer qu'en nombre de sièges les liaisons de Bordeaux à destination de l'Amérique du Nord sont en hausse de 100 %. "Ce qui nous classe au 10e rang mondial !" s'est réjoui le directeur de l'aéroport.

100.000 passagers au départ de Lyon chaque année

De son côté, le directeur général France d'Air Canada a rappelé que le 1er avril 2019 l'emblématique compagnie aérienne canadienne célèbrera le 68e anniversaire de sa présence en France.

"Cela nous ramène en 1951 et à l'arrivée en France du premier DC4 d'Air Canada. Nous assurons aujourd'hui 50 vols hebdomadaires entre la France et le Canada. Bordeaux fait partie de nos plus grosses ambitions mais nous nous sommes calés sur des vols d'été car nous n'avons pas assez d'avions disponibles, nous avons des problèmes de riches. Cette année nous ouvrons deux nouvelles liaisons : Montréal-Bordeaux et Toronto-Vienne. Bien sûr nous souhaitons développer nos opérations à partir de Bordeaux", a égrené Jean-François Raudin.

Ce dernier n'a pas manqué de rappeler que désormais Air Canada est la plus ancienne des compagnies aérienne nord-américaines, après la série d'incroyables disparitions qui a frappé les Etats-Unis, comme celle en 1991 de la Pan Am (Pan American World Airways). Air Canada (30.000 salariés), dont le siège social se trouve à Montréal, transporte annuellement 370.000 passagers depuis la France, dont 100.000 sur le seul axe Lyon-Montréal, et dispose au total de 400 appareils.

Jusqu'à 96 % de réservations pour cet été

Même si la compagnie nationale, dont près d'un quart du capital est coté en bourse, a renouvelé en 2013 tout un pan de sa flotte Airbus avec des Boeing, les deux constructeurs restent présents. C'est un Boeing 737Max8, la version la plus récente de la grande famille des B737, qui va opérer la liaison Bordeaux-Montréal. Un mono couloir de 160 places (153 places éco et 7 éco privilège) tout à fait confortable a souligné le directeur général.

"Air Canada est le seul transporteur aérien nord-américain a bénéficier de 4 étoiles Skytrax, qui est une sorte de Guide Michelin de l'aviation dont le classement va de 1 à 5 étoiles", a confirmé Jean-François Raudin. Ex-directeur France des ventes indirectes chez Aigle Azur, la deuxième compagnie aérienne française mais pas la plus connue (elle existe depuis 1946), Jean-François Raudin, est notamment diplômé de l'Inseec et d'une autre école supérieure privée, l'Institut national des techniciens supérieurs. Les relations commerciales entre la France et le Canada n'ont pas attendu la création de cette ligne aérienne pour démarrer mais Daniel Jouanneau a tout de même souligné l'intérêt économique de cette création, qui démarre d'abord comme une liaison estivale ciblée sur les touristes.

Le taux de réservation pour ces vols attendus en juin, dopé par des tarifs attractifs -à partir de 380 € TTC (sans bagage de soute)- oscille ainsi entre 92 et 96 % ! Sachant que le prix éco standard est à 473 € TTC, contre un tarif de 1.100 € (avec bagage) en éco privilège. Ancien ambassadeur de France au Canada, Daniel Jouanneau a souligné que, suite à l'accord de libre-échange conclu entre le Canada et l'Union européenne (le 21 septembre 2017 à titre provisoire), Décathlon, qui a ouvert son premier magasin dans la banlieue de Montréal le 21 avril 2018, voit exploser ses ventes de vélos, qui ne supportent plus 10 % de taxes douanières. Et souligné aussi qu'Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a signé un accord avec le Québec portant sur le développement des technologies digitales, robotiques... Achevant son intervention en expliquant que les Français sous-estiment l'intérêt que portent à la France les Canadiens anglophones.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :