Le Gabriel, à Bordeaux, racheté par la famille de Boüard, propriétaire de Château Angélus

 |   |  329  mots
Le Gabriel constitue l'élément central (et isolé) de cet arc-de-cercle de la place de la Bourse.
Le Gabriel constitue l'élément central (et isolé) de cet arc-de-cercle de la place de la Bourse. (Crédits : Objectif Aquitaine)
Le restaurant gastronomique bordelais Le Gabriel vient de passer sous le contrôle de la famille de Boüard, à Saint-Emilion, qui détient désormais un bijou d'architecture XVIIIe siècle à l'emplacement unique.

La famille de Boüard de Laforest, propriétaire du Château Angélus (Saint-Emilion - Premier grand cru classé A), mais aussi d'un restaurant gastronomique étoilé, Le Logis de la Cadène, à Saint-Emilion, annonce le rachat à la famille Ducher, pour une somme qui n'a pas été précisée, de l'établissement gastronomique Le Gabriel, à Bordeaux. "L'implantation à Bordeaux et le fort potentiel du Gabriel offrent de nombreuses perspectives dans un domaine, la gastronomie, qui prolonge très naturellement les activités viticoles de ma famille depuis huit générations" éclaire Stéphanie de Boüard-Rivoal, directrice générale de Château Angélus.

Le Gabriel est une adresse bien connue à Bordeaux puisque cet établissement donne directement sur la place de la Bourse et fait partie de l'arc-de-cercle d'immeubles XVIIIe qui ceinture cette esplanade pavée où se trouvait autrefois la statue équestre de Louis XV.  Le rachat du Gabriel est donc aussi une opération immobilière à forte valeur ajoutée.

Alexandre Baumard aux commandes à Saint-Emilion et Bordeaux

L'immeuble abrite ainsi un restaurant gastronomique, un bistrot et un bar à cocktails. L'enseigne Le Gabriel n'a pourtant pas réussi à décoller malgré le talent du chef François Adamski (Meilleur ouvrier de France - Bocuse d'Or ), passé au groupe Servair, qui a tenté de l'imposer, et la famille de Boüard de Laforest donne au Gabriel une nouvelle chance. Stéphanie de Boüard-Rivoal, directrice générale de Château Angélus, qui pilote l'opération, a décidé de confier la direction de l'offre restauration de cette nouvelle acquisition à Alexandre Baumard, le jeune chef à la tête du Logis de la Cadène.

Ce dernier pourra ainsi à la fois s'appuyer sur les équipes du Gabriel et du Logis de la Cadène, qui vont l'accompagner puisque Alexandre Baumard va continuer à travailler dans les deux établissements. Le Gabriel va poursuivre sa route avec une capacité de 125 couverts en format bistrot et 35 couverts pour le restaurant gastronomique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :