Kedge Business School : Agnès Grangé remplace Stanislas de Bentzmann

 |   |  481  mots
Agnès Grangé, déléguée régionale du groupe La Poste
Agnès Grangé, déléguée régionale du groupe La Poste (Crédits : Agence Appa)
Nommé l’an dernier à la tête de Kedge Business School, école supérieure de commerce créée en 2013 dont le siège se trouve à Bordeaux, Stanislas de Bentzmann a donné sa démission ce mardi 4 décembre. Il est remplacé par Agnès Grangé, patronne du groupe La Poste en Nouvelle-Aquitaine.

Après la longue présidence de 13 ans de François Pierson, personnage clé marseillais à l'origine de la création de Kedge Business School (Kedge BS), dont le siège est à Bordeaux, Stanislas de Bentzmann, qui l'avait remplacé à ce poste l'an dernier, le 26 septembre 2017, vient de remettre sa démission à la direction de l'école, qui l'a acceptée, ce mardi 4 décembre.

Une séquence présidentielle éclair pour le dirigeant et cofondateur de la société Devoteam. Stanislas de Bentzmann est remplacé par Agnès Grangé, patronne du groupe La Poste en Nouvelle-Aquitaine, qui a marqué les esprits en portant littéralement à bout de bras le projet de labélisation French Tech de Bordeaux, obtenue en 2014. Cette figure de proue bordelaise des nouvelles technologies est d'autant plus marquante qu'elle tranche avec le style californien parfois caricatural en cours dans le milieu des startups. Sans être une nonne-soldate, Agnès Grangé ne fait pas dans les paillettes.

Agnès Grangé au CA depuis l'origine

La direction de Kedge Business School rend hommage au président partant, soulignant que :

"grâce à son impulsion Stanislas de Bentzmann a offert à l'école un positionnement différenciant, fondé sur le développement de formations autour du leadership du 21e siècle. L'efficacité de l'action de Stanislas de Bentzmann et son investissement constant ont permis à l'école, sous sa présidence, de progresser dans l'ensemble des classements internationaux. Kedge et son conseil d'administration lui en sont particulièrement reconnaissants".

Agnès Grangé a été "présentée et adoptée à l'unanimité en conseil d'administration" complète Kedge Business School. Elle assumera cette fonction de présidente jusqu'en 2021. Malgré la surprise de cette démission, l'arrivée d'Agnès Grangé n'a rien d'un coup de théâtre. La direction de l'école rappelle ainsi que cette dernière est membre du conseil d'administration depuis la création de Kedge BS et qu'elle connaît l'établissement par cœur, tout comme elle sait aussi les enjeux "d'ancrage territorial, de modernisation et d'adaptation aux nouvelles technologies".

Kedge Business School Bordeaux

L'entrée de l'école, située à Talence, au sud de Bordeaux Métropole (Kedge BS)

La feuille de route de la nouvelle présidente, qui devrait donc exercer un mandat de trois ans, sera "de poursuivre la transformation de l'école dans un contexte de remise en cause des modèles des business schools françaises, en lien avec le directeur général, José Milano, en charge du pilotage exécutif, et à qui le conseil d'administration renouvelle toute sa confiance". Kedge Business School, qui accueille 12.600 élèves, dispose au total de quatre campus en France métropolitaine, à commencer par ceux historiques de Bordeaux, Marseille, Toulon, auxquels est venu s'ajouter Paris. L'école s'appuie également sur trois campus associés, à Avignon, Bastia et Bayonne, et trois autres à l'étranger (Dakar, au Sénégal, Shanghai et Suzhou en Chine populaire).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :