En redressement, 1001pneus rachetée par Cdiscount

 |   |  629  mots
Le vendeur de pneumatiques en ligne 1001pneus est né à Bordeaux
Le vendeur de pneumatiques en ligne 1001pneus est né à Bordeaux (Crédits : La Tribune)
Le jugement du tribunal de commerce de Marseille est tombé à la mi-octobre. Fondée à Bordeaux en 2009, la société spécialisée dans la vente de pneus en ligne, 1001pneus, a été officiellement rachetée par le géant français du e-commerce Cdiscount, par ailleurs bordelais. Alors que 1001pneus était en redressement judiciaire, la filiale du groupe Casino a déboursé 500.000 €. Que s’est-il passé ? Rencontre avec Thomas Métivier, directeur de la stratégie et de la marketplace de Cdiscount.

La société 1001pneus a affiché une croissance de 40 % entre 2015 et 2017, date à laquelle son chiffre d'affaires s'approchait des 60 M€. Comment expliquez-vous qu'elle se soit retrouvée en redressement judiciaire en 2018 ?

Notre lecture du dossier est la suivante : 1001 pneus n'a jamais bénéficié d'un adossement financier fort, ce qui a rendu difficile l'étape d'après en terme de croissance. C'est une entreprise qui s'est effectivement très bien développée, qui a connu un très beau succès jusqu'en 2017 mais qui a fait face à une difficulté conjoncturelle. Dans ce secteur, soit on est capable de stocker du pneu en quantité, soit on reste dans une logique où on s'appuie beaucoup sur les grossistes. 1001 pneus n'a pas réussi à faire cette mutation parce que les actionnaires n'étaient pas capables de mettre les millions d'euros nécessaires. Cdiscount apporte une assise financière à cette société de 40 salariés. Nous sommes prêts à accélérer son développement.

Comment évolue le marché du pneu ?

C'est un marché qui reste en croissance mais qui ne connait plus l'explosion de ces dernières années. Il y a toutefois une concurrence certaine avec un leader national qui s'appelle Allopneus. Pour garder un rang de challenger, il faut être capable de suivre le rythme du marché et la capacité à stocker des pneus est clairement un axe fort selon nous.

Quels sont les autres investissements nécessaires à vos yeux ?

En plus de la question du stockage, il y a évidemment un moment où la performance de la plateforme de e-commerce est liée à la capacité d'investir dans la technologie, ce que 1001pneus n'a pas réussi à faire. Cela veut dire, concrètement, avoir des équipes qui font de la data science, des algorithmes. Cela veut dire également, avoir plus de serveurs et plus de puissance de calculs. Chez Cdiscount, nous avons refondu notre site mobile en 2017. Résultat, il s'agit du deuxième site mobile le plus rapide en France. Si une entreprise n'est pas performante techniquement, si le chargement d'une page est lent, le client se détourne.

Que devient l'entité 1001pneus ?

Tout d'abord, j'insiste, il n'y a pas de remise en cause de l'entreprise et de son business model. L'entreprise a sa cohérence, c'est d'ailleurs pour cela que Cdiscount a fait une offre qui reprenait tous les salariés. Nous souhaitons que 1001pneus garde une autonomie comme c'est le cas de Cdiscount vis à vis du groupe Casino. Ils ont un savoir-faire en matière de pneu que nous n'avons pas. Nous allons, de notre côté, leur apporter un savoir-faire technologique. Cdiscount est le leader français du référencement naturel sur Google. Sur ce point, par exemple, nous allons évidemment partager nos connaissances.

Cdiscount se positionne clairement sur le créneau de l'automobile depuis cette année. Pourquoi ?

C'est un univers où les produits sont chers mais assez bien normés. Les comparaisons sont donc possibles en matière de prix et de vitesse de livraison. La compétition se fait d'ailleurs sur la capacité à pouvoir livrer rapidement. Dans le domaine de l'automobile, nous travaillons également sur la question des services associés, à savoir, par exemple, proposer une option visant à faire monter les pneus achetés sur le site. Cela existe déjà pour les meubles que nous vendons.

Avez-vous d'autres projets d'acquisitions dans l'automobile ?

Ce n'est pas le cœur de la stratégie de Cdiscount. Nous sommes plutôt coutumiers d'opérations de croissance interne. Nous créons des partenariats, mettons en place des collaborations. Le rachat de 1001pneus s'est avéré être une opportunité. La proximité géographique a bien évidemment joué aussi. Pour la petite histoire, l'entreprise est installée à Bordeaux dans les locaux précédemment occupés par Cdiscount.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :