Les entreprises de Nouvelle-Aquitaine pèsent 6 % des exportations françaises

 |   |  631  mots
L'Espagne est le 1er marché des entreprises de Nouvelle-Aquitaine à l'export avec près de 23 % de la valeur des exportations.
L'Espagne est le 1er marché des entreprises de Nouvelle-Aquitaine à l'export avec près de 23 % de la valeur des exportations. (Crédits : CC by Erwan Hesry / StockSnap)
Grâce principalement à l'industrie et au commerce de gros, les 11.500 entreprises régionales exportatrices ont représenté 6 % de la valeur des exportations françaises en 2015, soit 11 milliards d'euros. La Nouvelle-Aquitaine se classe ainsi au 6e rang, devant les Hauts-de-France et l'Occitanie, selon une note de l'Insee. Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) assurent la moitié du montant des exportations régionales. L'Espagne est, de loin, le 1er marché.

Avec 11.500 entreprises régionales du secteur marchand (hors agriculture, énergie et activité financières), la Nouvelle-Aquitaine occupe seulement le 10e rang des régions exportatrices françaises. Cependant, en termes de valeur exportée, la région grimpe au 6e rang national avec 11 Md €, soit 6 % du total national, selon une note de l'Insee Nouvelle-Aquitaine publiée le 5 octobre et portant sur l'année 2015 (*).

Deux piliers : l'industrie et le commerce de gros

Selon l'institut, "les infrastructures locales, les entreprises sous le contrôle de groupes et la proximité de la frontière espagnole favorisent l'export en Nouvelle-Aquitaine". A l'inverse, les activités de commerce et/ou de services aux entreprises, les nombreuses entreprises indépendantes et le poids de l'économie présentielle (services aux résidents et aux touristes) sont autant de facteurs qui orientent l'économie régionale vers des activités peu exportatrices.

Ainsi, les exportations régionales sont tirées très majoritairement par deux secteurs : les activités industrielles (automobile, transport, équipements et bien agro-alimentaires) et le commerce de gros autour des produits agricoles et vinicoles. Le secteur industriel représente ainsi 47 % des exportations régionales et 59 % des effectifs salariés des entreprises exportatrices tandis que le commerce de gros est juste derrière avec 45 % des exportations en valeur. Cette domination bicéphale se fait au détriment des services qui ne représentent que 6,5 % des exportations néo-aquitaines contre 23,6 % en moyenne nationale.

Les ETI à l'avant-garde

Assez logiquement, l'Insee rappelle que "la part des ventes à l'export dans le chiffre d'affaires total progresse avec la taille de l'entreprise". Conséquence : les moyennes entreprises et les ETI sont à l'origine de 75 % des montants exportés. De même, plus de la moitié des 160 ETI régionales exporte contre seulement une entreprise régionale sur vingt. En volume, les micro-entreprises et TPE représentent 90 % des sociétés exportatrices de la région mais pour à peine 20 % des montants. Et comme ailleurs en France, les entreprises qui exportent sont en moyenne plus performantes que leurs homologues qui n'exportent pas avec un chiffre d'affaires moyen douze fois plus élevé et un salaire annuel moyen supérieur de 14 %.

Les deux territoires régionaux où la proportion de salariés liés à l'export est la plus forte sont les bassins d'emplois d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) et de Cognac (Charente) : le premier pour la construction aéronautique et spatiale et l'industrie agroalimentaire et pour sa proximité avec l'Espagne, le second pour la production et le commerce de la célèbre boisson alcoolisée.

L'Espagne, premier débouché à l'export

Par ailleurs, la Nouvelle-Aquitaine semble davantage tournée vers l'export que l'Occitanie voisine puisqu'elle la devance en part du montant des exportations nationales, en montant moyen par entreprise (954.000 € contre 790.000 € et une moyenne nationale de 988.000 €) et dans les liens commerciaux avec l'Espagne qui est le premier marché à l'export des deux régions. En effet, 22,7 % du montant des exportations néo-aquitaines concernent l'Espagne contre seulement 10,1 % pour l'Occitanie.

Enfin, si les entreprises de la région exportent vers plus de 200 pays du monde, l'Europe reste de très loin le premier marché à l'export (76 %) avec un podium constitué de l'Espagne (produits agricoles), de l'Allemagne (équipements) et de la Grande-Bretagne (cognac). Suivent les Etats-Unis et le binôme Chine et Hong-Kong.

(*) Les seules exportations des entreprises régionales sont prises en compte dans l'étude de l'Insee. Les entreprises sont dites régionales si au moins 80 % des effectifs salariés sont localisés dans la région et si son activité économique est principalement imputable à cette seule région. 11 500 entreprises régionales exportatrices (secteur marchand hors agriculture, énergie, activités financières et immobilières, éducation, santé et administration) sont localisées en Nouvelle-Aquitaine. Une entreprise régionale est dite exportatrice dès lors qu'elle déclare un chiffre d'affaires à l'export positif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :