Facebook donne un million de dollars aux Français de Wanted Community

 |   |  554  mots
Le premier Wanted Café a ouvert ses portes à Bordeaux il y a quelques jours
Le premier Wanted Café a ouvert ses portes à Bordeaux il y a quelques jours (Crédits : Wanted Community)
Wanted Community, fondé par trois Bordelais, fait partie des 5 communautés dans le monde qui se verront dotées d'une bourse d'un million de dollars par Facebook. Le réseau social américain a levé le voile dimanche matin sur les lauréats de son programme mondial de soutien aux communautés nées sur sa plateforme. Et a donc choisi Wanted Community, groupe d'entraide entre particuliers qui s'approche du million de membres.

Mettant le développement des groupes fondés par ses membres au cœur de sa stratégie depuis plusieurs mois, Facebook a décidé il y a quelques mois de lancer un programme de soutien à destination des plus prometteurs, ayant un véritable impact dans le monde réel. Le réseau social a annoncé dimanche matin avoir retenu parmi des milliers de candidats les administrateurs de 115 groupes partout dans le monde, et plus particulièrement 5 communautés qui se verront dotées chacune d'un million de dollars et d'un accompagnement spécifique. Parmi ces 5 grands lauréats mondiaux, un seul groupe est européen et il est même bien connu de nombreux Français puisqu'il s'agit de Wanted Community, première communauté d'entraide entre particuliers sur Facebook en France, qui devrait passer la barre du million de membres d'ici la fin de l'année.

Depuis le premier groupe Wanted Bons plans créée sur Facebook par Luc Jaubert à Paris en 2011, la communauté s'est fortement étoffée. Ce n'est d'ailleurs pas une mais bien 82 communautés actives dans autant de villes en France et dans quelques pays francophones, toutes placées sous la bannière Wanted, qui permettent à leurs membres d'échanger conseils, bons plans et coups de mains. Celle de Paris tient le haut du pavé avec 430.000 membres, Bordeaux est 2e avec 125.000 membres. Soit 1 habitant sur 7 dans la métropole, rappelle le trio des fondateurs de Wanted Community, tous bordelais, Jérémie Ballarin, Luc Jaubert et Christian Delachet. Le réseau et surtout l'esprit d'entraide de ses membres a prouvé depuis longtemps son utilité sociale. Ces dernières semaines, la capacité des particuliers qui s'y impliquent à permettre à des personnes en difficulté à trouver un emploi, ou à organiser des maraudes à Paris, ont été particulièrement médiatisées. Mais les exemples de tous types sont légion.

Lire aussi : Wanted : communauté virtuelle, impact réel


Depuis le début, Wanted Community n'a pas rapporté un centime à ses fondateurs et fonctionne uniquement grâce à leur engagement et aux dizaines de bénévoles qui modèrent les 82 groupes. A la recherche d'un modèle économique permettant de solidifier l'initiative sans qu'elle perde son âme, Jérémie Ballarin, Luc Jaubert et Christian Delachet ne manquent pas d'idées. Un premier Wanted Café a vu le jour il y a quelques jours à Bordeaux. "Ce Wanted Café à Bordeaux est un pilote, d'autres verront le jour si ça marche. Toujours dans cette optique, nous sommes parallèlement en train de développer et tester des plateformes annexes dédiées à l'emploi, au logement et à la recommandation de professionnels", expliquaient ainsi Jérémie Ballarin et Luc Jaubert à La Tribune il y a quelques semaines. "On n'en est qu'au début de l'histoire." La dotation d'un million de dollars, accompagnée de formations dispensées par le géant américain, devrait permettre de donner un grand coup d'accélérateur.

-------------------

Deux autres lauréats du Community Leadership Program de Facebook sont français : les groupes Run Eco Team, dont les membres coureurs à pied ramassent les déchets sur leur parcours, et Le Cocon des brindilles, groupe de soutien qui accompagne des jeunes femmes fragilisées en leur offrant des clés pour retrouver confiance en elles, recevront également une bourse pouvant aller jusqu'à 50.000 dollars chacun.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :