Anteles annonce une centaine de recrutements près d'Angoulême

 |   |  424  mots
Anteles a investi plus d'un million d'euros dans ses nouveaux projets.
Anteles a investi plus d'un million d'euros dans ses nouveaux projets. (Crédits : Anteles)
Le centre d'appels Anteles, installé à L'Isle-d'Espagnac près d'Angoulême, ambitionne de faire grimper ses effectifs de 220 à 370 personnes d'ici début 2019. 1,3 M€ ont été investis pour aménager 1.200 m2 d'espaces supplémentaires dans leurs locaux. L'entreprise cherche à recruter, mais essaie aussi de nouvelles manières de rendre un travail exigeant moins stressant.

Anteles est un centre d'appels installé près d'Angoulême depuis 2011, à l'Isle-d'Espagnac. "L'entreprise est prestataire de services. Nous gérons les relations clients pour des donneurs d'ordre, dans les secteurs des assurances et des marchés publics", explique Laurent Filliatreau, directeur exécutif de la société qui appartient au groupe Arvato Bertelsmann. À ses débuts, Anteles comptait entre 100 et 200 employés et travaillait avec un unique client, un grand groupe médiatique. À la fin de cette collaboration en 2014, l'entreprise a diversifié son activité et travaille aujourd'hui avec 13 clients, essentiellement des grands groupes (assurances, mutuelles et agences d'Etat).

Une centaine de recrutements en cours

Le chiffre d'affaires s'élevait à 6 M€ en 2017 et devrait graviter autour de 9 M€ en 2018 grâce à la signature d'un nouveau contrat avec une caisse de retraite publique. Anteles s'agrandit : 150 recrutements ont été annoncés, faisant passer les effectifs de 220 à 370 d'ici 2019. "Nous avons aujourd'hui 260 salariés, et devrions en compter 300 en septembre et 350 début 2019", précisait Laurent Filliatreau le 22 juin. A court terme, 40 embauches sont prévues d'ici fin juillet et 40 supplémentaires à partir de septembre.

Ce mois-ci, 1.200 m2 d'espaces supplémentaires, déjà propriétés d'Anteles, ont été aménagés. ll reste à trouver les 150 opérateurs téléphoniques prêts à occuper les 108 postes de travail de la nouvelle plateforme d'appels. 1,3 M€ ont été investis dans le projet.

70 % de femmes ; 70 % de CDI

"90 % de nos recrutements se font par Pôle emploi, ce sont des gens d'Angoulême et des alentours", explique Laurent Filliatreau qui ne rencontre pas de difficultés pour embaucher. "L'important, c'est l'empathie et le sens de la relation client, le diplôme importe peu." Aujourd'hui 70 % des employés sont des femmes et 70 % sont en CDI, le reste en CDD de 6 mois. L'objectif est de passer à 80 % de CDI. La formation délivrée à l'arrivée d'un nouvel employé peut durer "de 2 jours à 5 semaines" (20.000 heures dispensées en 2017). Le salaire à l'embauche est le SMIC assorti d'un variable et l'entreprise ne recrute pas de temps partiels.

Interrogé sur la difficulté du métier, son intensité et son exigence, Laurent Filliatreau répond que son entreprise mise de plus en plus sur certains outils liés au bien-être au travail comme les séances de sophrologie ou les massages. "On a essayé de rendre les locaux agréables aussi, il y a un coin détente à la cafeteria par exemple." L'intention de rester à Angoulême est claire : "Anteles a grandi ici. Nos locaux occupaient 2.000 m2 sur nos 4.000 m2 de terrain, nous allons continuer à nous développer ici."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :