Accompagnement des PME : la Nouvelle-Aquitaine veut massifier ses dispositifs

 |   |  474  mots
Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, président (PS) du conseil régional, et Jean-Luc Fouco, président du directoir d'ADI, le 1er février 2018 à Bordeaux.
Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, président (PS) du conseil régional, et Jean-Luc Fouco, président du directoir d'ADI, le 1er février 2018 à Bordeaux. (Crédits : La Tribune Bordeaux)
Conseil régional, Chambre de commerce et d'industrie et Agence de développement et d'innovation (ADI) : pour la première fois, ces trois structures régionales vont travailler main dans la main pour "massifier" et "coordonner" leurs outils d'accompagnement des entreprises. Objectif : "injecter de la matière grise et de l'ambition supplémentaires" dans 500 entreprises de Nouvelle-Aquitaine.

"Croissance premium" : c'est le nom de ce nouveau dispositif d'aides aux petites et moyennes entreprises présenté conjointement, le 1er février, par la Région Nouvelle-Aquitaine, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) régionale et ADI Nouvelle-Aquitaine. "Nos trois organisations s'unissent pour accompagner les PME stratégiques et à potentiel des secteurs de l'industrie et des services à l'industrie sur tout le territoire de Nouvelle-Aquitaine", présente ainsi Jean-François Clédel, le président de la CCI, avant de décliner les objectifs quantitatifs :

"Nous avons déjà identifié un millier d'entreprises qui feront l'objet d'une analyse stratégique à l'issue de laquelle nous retiendrons 500 entreprises de 15 à 250 salariés d'ici à la fin du premier semestre. Celles-ci bénéficieront d'un accompagnement personnalisé et contractualisé pendant douze mois."

"Franchir des seuils plus rapidement"

Concrètement, la Chambre de commerce et d'industrie régionale et les 14 CCI territoriales mobiliseront une cinquantaine de leurs personnels pour accompagner environ 320 entreprises parmi les plus petites ; ADI mobilisera une vingtaine d'agents aux côtés de 120 PME et la Région une dizaine pour accompagner une soixantaine d'entreprises. L'idée est avant tout d'harmoniser, de coordonner puis de démultiplier les actions déjà entreprises par ces trois acteurs publics.

Pour Alain Rousset, le président socialiste de la Région, la logique de ce nouveau dispositif est aussi d'être "un accélérateur qui passe à la vitesse supérieure" :

"On va massifier nos interventions pour transformer la relation du chef d'entreprise à son entreprise et à son territoire. L'objectif est d'injecter de la matière grise et de l'ambition supplémentaires dans nos entreprises, de les amener à franchir des seuils plus rapidement. Mais rien ne se fera sans le volontariat de ces chefs d'entreprise qui doivent être demandeurs partout sur le territoire régional."

Le secteur industriel au sens large

Outre une subvention de 800.000 € attribuée à la CCI Nouvelle-Aquitaine, le programme sera soutenu financièrement par la Région qui "s'engagera sur plusieurs millions d'euros", promet Alain Rousset. Ce dernier assume le prisme résolument industriel de "Croissance premium" : "L'industrie c'est le squelette de notre économie mais cela inclut aussi bien sûr l'agroalimentaire, la filière numérique et tous les services à l'industrie."

S'agissant des critères de sélection des PME, Jean-Luc Fouco, le président du directoire d'ADI, met en avant notamment "l'aptitude à croître, les liens avec le territoire et le positionnement dans la filière ou la sous-filière" ainsi que la bonne santé financière, la dynamique de croissance des effectifs et les potentiels avantages comparatifs. A l'issue d'un diagnostic stratégique, chaque entreprise accompagnée par un référent unique pourra bénéficier de compétences particulières qu'elle ne détient pas en interne : développement commercial, essor à l'international, gestion des RH, transformation numérique, levées de fonds, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :