Nouvelle-Aquitaine : l'emploi intérimaire a progressé de 11,4 % en 2017

 |   |  247  mots
Près de la moitié des effectifs intérimaires en Nouvelle-Aquitaine fin 2017 étaient dans le secteur industriel.
Près de la moitié des effectifs intérimaires en Nouvelle-Aquitaine fin 2017 étaient dans le secteur industriel. (Crédits : Prism'emploi)
En décembre 2017 comme sur l'ensemble de l'année dernière, l'emploi intérimaire en Nouvelle-Aquitaine continue d'afficher une croissance légèrement supérieure à la moyenne nationale (9,3 % Vs 7,8 %) . Tous les secteurs sont orientés à la hausse mais les transports restent de loin l'activité la plus dynamique avec un nouveau bond de 30 %. Au niveau départemental, c'est la Charente-Maritime qui se démarque nettement avec une augmentation de 18,8 %.

Mois après mois, les chiffres de l'emploi intérimaire affichent de belles couleurs en France et en Nouvelle-Aquitaine. C'est encore le cas en décembre 2017, selon le dernier baromètre de Prism'emploi, qui fait état d'une croissance de l'intérim de +9,3 % dans la région contre +7,8 % au niveau national. Cette dynamique est même encore plus marquée sur l'ensemble de l'année dernière puisque la Nouvelle-Aquitaine affiche une progression de +11,4 %, contre +8,5 % en moyenne en France. La région est ainsi la 3e région la plus compétitive mais reste nettement derrière la Bourgogne-Franche-Compté (+14,6 %) et la Bretagne (+13,5 %).

A l'instar de la tendance nationale, c'est le secteur du transport qui est le plus dynamique dans la région avec une nouvelle hausse des effectifs de 30 % en décembre dernier, suivi par l'industrie (+8,4 %) et le BTP (+7 %). Néanmoins, près d'un intérimaire néo-aquitain sur deux exerçait dans le secteur de l'industrie en décembre (47,2 %). Le reste des effectifs et de leurs qualifications se répartissant de la manière suivante :

Prism'Emploi Interim Decembre2017

Au niveau infra-régional, c'est la Charente-Maritime qui affiche la plus forte augmentation des effectifs intérimaires (+18,8 %), très nettement supérieure à celles constatées en Gironde, dans les Pyrénées-Atlantiques, en Haute-Vienne et dans les Deux-Sèvres et dans la Vienne qui s'établissent autour de +10 %. A noter que seule la Creuse enregistre une baisse des effectifs intérimaires, de surcroît assez marquée, en décembre dernier (-4,9 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :