Ceva Santé animale crée une co-entreprise en Chine

 |  | 390 mots
Ceva EBVAC va s'adresser au principal pays producteur de porcs dans le monde.
Ceva EBVAC va s'adresser au principal pays producteur de porcs dans le monde. (Crédits : Ceva EBVAC)
Le groupe girondin Ceva Santé animale annonce la création d'une joint-venture en Chine avec la société EBVAC. Cette nouvelle co-entreprise sera spécialisée dans la santé porcine, un marché gigantesque : la Chine est le plus important producteur au monde.

Ceva Santé animale poursuit son développement international en se renforçant en Chine. Le groupe basé à Libourne, en Gironde, annonce ce mardi la création de Ceva EBVAC, une nouvelle co-entreprise dédiée au marché de la santé porcine. EBVAC a été créée en 2005 par le China Animal Health and Epidemiology Center, un institut national du ministère de l'Agriculture chinois, via sa filiale Quigdao Yebio. Basée à Hangzou près de Shanghai, cette société est spécialisée dans le développement et la production de vaccins en santé animale. Employant 260 personnes, elle a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 140 millions de yuan (près de 19 millions d'euros) et a enregistré une croissance de 20 % en 5 ans.

La signature s'est déroulée à Pékin en présence de Bernard Cazeneuve, Premier ministre français, de Li Keqiang, Premier ministre chinois, et de Matthias Feckl, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, à la Promotion du tourisme et aux Français de l'étranger.

Lire aussi : "Le marché de la santé animale est déraisonnable" (PDG de Ceva)

Ceva Santé animale, 6e laboratoire vétérinaire mondial et 1er français avec un chiffre d'affaires qui devrait dépasser le milliard d'euros en 2017, poursuit ainsi la politique de croissance développée par son président le docteur Marc Prikazsky. Loin des méga rachats, ce dernier favorise l'acquisition de structures petites ou moyennes venant renforcer les compétences du groupe, ou la création de partenariats avec des acteurs locaux. C'est ici le cas sur un marché stratégique où Ceva (4.500 emplois dans le monde) est déjà présent depuis 2011. En l'espèce, le groupe libournais possèdera la majorité des parts de cette nouvelle co-entreprise qui bénéficiera des portefeuilles de vaccins et s'appuiera sur les réseaux scientifiques des deux partenaires.

"La Chine est un pays qu'aucune entreprise globale de santé animale ne peut ignorer, indique le Dr Marc Prikazsky. Sachant qu'il réalise la moitié de la production mondiale de porcs et que la demande mondiale en produits porcins ne cesse d'augmenter, si vous n'êtes pas présent sur ce marché, vous ne pouvez tout simplement pas être considéré comme une société porcine internationale."

Lire aussi : La stratégie de Ceva pour lutter contre la grippe aviaire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :