Bordeaux : le Chinois Cheetah Mobile achète News Republic 57 M $

 |   |  574  mots
Gilles Raymond, PDG, et Jérome Le Feuvre, directeur général de News Republic
Gilles Raymond, PDG, et Jérome Le Feuvre, directeur général de News Republic (Crédits : Agence Appa)
La société bordelaise News Republic, qui propose des applications permettant d’agréger des milliers d'articles en fonction des centres d'intérêt des internautes, vient d'être vendue au Chinois Cheetah Mobile pour 57 M$. Une opportunité pour la société bordelaise, qui ambitionne de devenir leader sur son marché, d’atteindre de nouveaux utilisateurs.

La société News Republic, créée en 2008 à Bordeaux et qui emploie 41 personnes (28 à Bordeaux), également présente à San Francisco, vient d'être rachetée pour un montant de 57 millions de dollars par Cheetah Mobile, fondé à Beijing en Chine et coté au New York Stock Exchange. Le groupe, qui a réalisé en 2015 un CA de 568,8 M$ et emploie plus de 1.500 personnes, est le troisième développeur mondial d'applications non relatives aux jeux sur Google Play, deuxième société de sécurité mobile et Internet en Chine.
Cheetah Mobile avait déjà racheté début 2015 une startup française, MobPartner, acteur leader du marché de la publicité mobile, fondée en France et présente aux Etats Unis, en Chine et dans plusieurs pays d'Europe, pour une valeur de 58 millions de dollars. En juin 2015, Cheetah Mobile sortait la première plateforme publicitaire mobile d'envergure mondiale basée en Chine : la Cheetah Ad Platform.

40 pays desservis en 37 langues

Après avoir lancé le jeu musical Piano Tiles 2 (en tête des classements de téléchargement iOS et Google Play sur les principaux marchés en février dernier) et investi dans Musical.ly, application permettant de créer et de partager en ligne des clips vidéo, le groupe chinois poursuit donc, avec le rachat de News Republic, le virage fort qu'il a pris vers les contenus.
Proposant aux utilisateurs de ses applications une revue de presse en fonction de leurs centres d'intérêt avec 1.650 partenaires médias tels que l'AFP, Al Jazeera, BBC, Bloomberg, CNN, The Guardian, The Huffington Post, India Today, The Jerusalem Post, L'Express, Euronews, Russia Times..., News Republic s'appuie sur 50.000 articles d'actualité quotidiens. Ses 12 millions d'utilisateurs revendiqués (2 milliards de news lues chaque mois) peuvent recommander des articles à leurs amis et lecteurs qui les suivent dans l'application. Ses applications mobiles sont téléchargeables gratuitement pour tous les smartphones, tablettes et montres connectées (iOS et Android) ou pré-embarquées dans l'ensemble des téléphones HTC, Acer, Wiko, Huawei dans le monde et dans les appareils Samsung en Chine. 40 pays sont ainsi desservis en 37 langues. En 2014, la société, dirigée par Gilles Raymond et Jérome Le Feuvre, a reçu le deuxième prix Deloitte In Extenso Technology Fast 50 Sud-Ouest avec une croissance de 1 529 % en cinq ans. Parmi les récompenses reçues par la société : le prix de la meilleure application d'actualité au Mobile World Congress 2015.

650 millions d'utilisateurs

Après ce rachat, la marque News Republic serait conservée. La société, qui devient filiale à 100 % de Cheetah Mobile, devrait continuer à se développer, portée la force de frappe du groupe qui indique que, fin décembre 2015, ses applications avaient été téléchargées plus de 2,3 milliards de fois dans le monde ("Clean Master" pour nettoyer les fichiers inutiles, optimiser la mémoire et se protéger des virus, chevaux de Troie et logiciels malveillants, "Battery Doctor" pour augmenter l'autonomie de son téléphone, "PhotoGrid", créateur de collage pour les utilisateurs d'Instagram, etc.). Le nombre d'utilisateurs mobiles actifs par mois a dépassé les 650 millions.

Pour News Republic, il s'agit donc d'une belle opportunité d'atteindre de nouveaux utilisateurs, avec l'ambition de devenir leader sur le marché de l'agrégation d'actualité sur mobile. La société est d'ailleurs en phase de recrutement pour développer ses offres ; de nouveaux contrats sont en cours de finalisation avec des éditeurs de contenus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2017 à 11:32 :
Et à peine un an plus tard, un plan de licenciement économique à Bordeaux pour licencier les 3/4 des salariés et transférer tout cela vers la Chine.
Bravo Cheetah!
a écrit le 13/09/2016 à 17:44 :
12 millions d'utilisateurs et 2 milliards de news lues par mois?
Ces chiffres ne seraient-ils pas quelque peu exagérés?
Bientôt nous aurons le droit à des statistiques présentant 450 milliards d'utilisateurs uniquement sur la région Bordelaise.
a écrit le 08/08/2016 à 10:30 :
"Une opportunité pour la société bordelaise"

Pour la société Chinoise plutôt du coup puisque Bordeaux n'est pas en Chine.

Cette façon de voir les choses ne fait que biaiser un peu plus la réalité et tromper les gens sur ce qu'il en est réellement de notre économie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :