Pau : comment le gestionnaire Air’Py veut faire décoller l'aéroport

 |  | 414 mots
Lecture 2 min.
Sous la houlette de son nouveau gestionnaire, Air'Py, l'aéroport de Pau-Pyrénées va faire l'objet d'investissements pour une valeur de 16 M€.
Sous la houlette de son nouveau gestionnaire, Air'Py, l'aéroport de Pau-Pyrénées va faire l'objet d'investissements pour une valeur de 16 M€. (Crédits : D.R)
Les membres du Syndicat mixte de l’aéroport Pau-Pyrénées (Smapp) viennent d’attribuer, pour 12 ans, l’exploitation et la gestion de l’aéroport au groupement Air’Py composé de la CCI Pau-Béarn, d’Egis et de Transdev. D'importants investissements ont été promis par Air’Py pour l'amélioration de la plateforme aéroportuaire.

A partir du 1er janvier 2017 et pour une période de 12 ans, l'exploitation de l'aéroport de Pau-Pyrénées sera assurée par le groupement Air'Py qui réunit la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Pau-Béarn (51 % des parts) et les filiales de Caisse des dépôts que sont Egis (937 M€ de chiffre d'affaires en 2015), acteur mondial du conseil et de l'ingénierie dévolue aux installations aéroportuaires et autoroutières (24,5 % des parts de Air'Py) et de Transdev (également filiale de Veolia qui réalise 6,6 Md€ de chiffre d'affaires) qui détient 24,5 % des parts du groupement Air'Py.

84 des 89 membres votants du syndicat mixte de l'aéroport, réunis en comité syndical hier mardi 12 juillet, ont décidé que vis-à-vis des deux autres candidatures portées par SNC Lavalin et par le groupe Vinci, la proposition de Air'Py était la mieux dimensionnée pour développer l'infrastructure qui se classe au 18e rang des aéroports français en termes de trafic passagers.

Seul aéroport du grand Sud-Ouest, avec Bordeaux et Toulouse, équipé d'un système d'atterrissage tout temps, Pau-Pyrénées a accueilli 635.000 passagers en 2015, majoritairement (70 %) une clientèle affaire liée aux grandes entreprises de la région.

16 M€ d'investissements programmés sur 12 ans

Sous la houlette de son nouveau groupement gestionnaire, l'aéroport de Pau-Pyrénées qui combine activités civiles et militaires en raison de la présence de l'École des troupes aéroportées, va bénéficier d'un programme d'investissements.

Air'Py a en effet annoncé vouloir mobiliser 16 M€ pendant la durée du contrat de délégation de service public (12 ans), pour le réaménagement du terminal actuel, la reconversion de l'ancienne aérogare, la création de commerces et lieux de services ainsi que la création d'un parking tour cargo, d'un poste inspection frontalier équin et même d'un taxiway pour l'avion à propulsion électrique e-fan 2.0 qui sera fabriqué à Pau par Voltair, filiale d'Airbus Group.

L'aéroport, qui propose actuellement six destinations régulières, va faire l'objet, de la part d'Air'Py, d'un programme de renforcement des liaisons. Le nouveau groupement gestionnaire veut développer les ols vers les principales métropoles européennes, les villes du Sud-Est et la Corse. D'ici 2018, les usagers de l'aéroport de Pau-Pyrénées devraient bénéficier d'une dizaine de destinations nouvelles vers des villes françaises et européennes.

Aéroport de Pau

Air'Py entend ouvrir une dizaine de lignes nouvelles d'ici 2018

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :