Finance solidaire : l'Aquitaine s'active

Le réseau de financement solidaire France Active vient de publier son rapport d'activité 2015. Zoom sur le bilan régional d'Aquitaine Active.
ELISE Atlantique, entreprise aquitaine de l'ESS, collecte et recycle les papiers et autres déchets de bureau. Créée en 2012, elle a bénéficié d'un financement de 300.000 € de la part d'Aquitaine Active ainsi qu'une garantie sur un emprunt bancaire de 135.000 €
ELISE Atlantique, entreprise aquitaine de l'ESS, collecte et recycle les papiers et autres déchets de bureau. Créée en 2012, elle a bénéficié d'un financement de 300.000 € de la part d'Aquitaine Active ainsi qu'une garantie sur un emprunt bancaire de 135.000 € (Crédits : Aquitaine Active)

Créé en 1988, le réseau France Active réunit 41 associations locales qui proposent un accompagnement et des financements solidaires à des entrepreneurs sociaux qui créent des emplois et à des personnes demandeuses d'emploi qui veulent lancer leur propre entreprise. Aquitaine Active, créée en 2003, fait partie de ce réseau qui mutualise des outils de financement et des services d'accompagnement des entreprises.

631 emplois créés ou consolidés ; 196 projets accompagnés et financés ; 6,64 M€ mobilisés en concours financiers. Tel est le bilan 2015 global d'Aquitaine Active qui intervient dans l'économie sociale et solidaire (ESS) et dans le développement des TPE.

"Le principe de la finance solidaire est d'utiliser les ressources en capital pour des buts d'intérêt généraux, explique Stéphane Pardonnet, directeur d'Aquitaine Active. Nous accompagnons les projets de structures de l'économie sociale et solidaire qui est une économie non délocalisable. Ces projets ont un ancrage territorial fort et répondent à un besoin insatisfait d'une population. Favoriser le commerce de proximité, les filières courtes dans l'agriculture sont des missions que nous nous donnons."

En 2015, Aquitaine Active a collecté 15.000 € de dons, compté 615 souscripteurs de livret d'épargne régional pour atteindre près de 2 M€ d'encours de placement solidaires.

Faire émerger des TPE

Avec 2,7 M€ mobilisés, dont 1,2 M€ fournis par des prêts solidaires et des garanties de prêts bancaires, Aquitaine Active a financé 70 projets de l'ESS et suivi plus de 140 initiatives. L'association aurait participé à la création ou la consolidation de 441 emplois.

77 % des structures de l'ESS suivies sont des associations, 13 % sont des coopératives et 10 % sont des entreprises. Les projets accompagnés agissent principalement dans la culture (26 %), l'environnement et la mobilité (9 %), la formation et l'éducation populaire (9 %), le commerce équitable et les circuits courts (7 %).

3,4 M€ de prêts bancaires garantis et 403.000 € de prêts solidaires ont servi à créer 190 emplois dans 126 nouvelles très petites entreprises (TPE). Parmi les créateurs d'entreprises aidés, 86 % étaient demandeurs d'emplois, 7 % étaient dirigeants, 4 % étaient salariés précaires et 3 % avaient une autre situation. 54 % sont des femmes et 35 % avaient moins de 26 ans avant la création de l'entreprise.

Dans le but de soutenir l'initiative dans l'économie sociale et solidaire, Aquitaine Active a mobilisé 420.000 € en subvention d'amorçage pour financer 21 projets solidaires. 36 emplois ont été créés ou consolidés par ce biais.

Un accompagnement dans les milieux ruraux ?

"Notre mission est aussi d'accompagner la création d'entreprise dans les milieux ruraux, aider les petits commerces, nécessaires à la vie dans la cité, à émerger dans les petites communes ", indique Stéphane Pardonnet

Aquitaine Active finance en effet des projets dans des petites villes d'Aquitaine. Cependant, les entreprises et associations bénéficiant de son accompagnement sont majoritairement implantées dans les secteurs les plus dynamiques. Parmi les 21 initiatives solidaires aidées pour leur amorçage, 10 se situent à Bordeaux Métropole. 60 % des structures de l'ESS financées en 2015 sont implantées dans des communes de plus de 10.000 habitants.

On distingue à peu près le même schéma dans l'accompagnement des TPE. 56 % de celles qui ont perçu un financement de la part d'Aquitaine Active sont implantées en Gironde, dont 52 % à Bordeaux métropole.

Des limites au financement

"Paradoxalement, la crise financière a développé la création d'entreprise. Il y a eu plus de création d'entreprise avec la raréfaction de l'argent public. Il faut avoir à l'esprit que la moitié des créateurs d'entreprise aujourd'hui sont des demandeurs d'emplois, indique Stéphane Pardonnet. Avec la crise, la réglementation financière s'est durcie et a restreint les possibilités de financement car les établissements financiers se doivent de posséder un niveau de fonds propres renforcé."

La croissance du nombre de projets accompagnés depuis la création d'Aquitaine Active en 2003 s'est en effet tarie d'année en année. De 20 % au début, elle est passée à 2-3 % ces dernières années. Mais peut-on incriminer le monde de la finance à se réglementer un peu sachant que le manque de règles est à l'origine de la crise financière de 2008 ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.